A - La réaction chimique

Difficulté Facile
Note
Thématiques
Mis à jour le jeudi 5 décembre 2013

La combustion du glucose est une réaction entre deux espèces chimiques : le glucose et le dioxygène. Le glucose provient de l'alimentation. Quant au dioxygène, eh bien, c'est ce gaz que nous respirons tous.

Je ne peux pas vous en vouloir. :( Dans la vie de tous les jours, on entend sans cesse le mot oxygène pour désigner ce gaz. Mais, pour tous les scientifiques, son nom est dioxygène. L'oxygène, ce n'est pas un gaz, c'est un élément, comme on l'a vu au chapitre précédent.

Le glucose et le dioxygène se rencontrent donc dans notre corps. Et là, il se passe entre eux quelque chose d'absolument fascinant ! o_O Ils disparaissent en donnant naissance à deux nouvelles espèces chimiques, qui n'étaient pas là auparavant : de l'eau et du dioxyde de carbone. C'est ça, une réaction chimique : des espèces chimiques qui disparaissent tandis que d'autres se forment. On peut la résumer avec une équation de réaction :

Image utilisateur

C'est une équation, ça ? Où sont les chiffres, les x et le signe = ?

En effet, ce n'est pas une équation mathématique. C'est une équation de réaction, comme vous allez souvent en rencontrer en Chimie. Au centre, on trouve une flèche qui indique le sens de la réaction. À gauche, on indique les réactifs : les espèces qui se rencontrent et disparaissent (glucose et dioxygène). Et à droite, ce sont les produits : les espèces produites pendant la réaction (eau et dioxyde de carbone).

Le dioxyde de carbone produit est rapidement rejeté à l'extérieur du corps. Si notre respiration s'accélère pendant un effort physique, c'est parce qu'on doit inspirer beaucoup de dioxygène et expirer beaucoup de dioxyde de carbone. L'eau, par contre, reste dans notre corps.

C'est tout ? Cette réaction ne sert qu'à produire de l'eau ?

Non. Il se passe autre chose pendant la combustion du glucose : la température augmente. D'ailleurs, si la température à l'intérieur de notre corps reste en permanence à 37°C (quand tout va bien ;) ), c'est grâce à cette réaction et à quelques autres du même genre qui ont la particularité de dégager de la chaleur. On les appelle des réactions exothermiques.

Il existe aussi des réactions endothermiques. Là, c'est le contraire : elles consomment de la chaleur et on tendance à faire baisser la température. Tiens, j'en connais une que vous pouvez réaliser chez vous. :) C'est une réaction entre l'acide éthanoïque et l'hydrogénocarbonate de sodium.

hydrogé...quoi ? Je suis censé avoir tout ça chez moi ?

Image utilisateur

C'est probable, oui. L'acide éthanoïque est le principal ingrédient du vinaigre (après l'eau, bien sûr). Pour l'hydrogénocarbonate de sodium, vous en trouverez par exemple dans la levure chimique.

Servez-vous donc un verre de vinaigre et trempez-y un thermomètre. Notez la température précise puis versez de la levure chimique dans le vinaigre. Vous observerez alors une effervescence PSHHHIIIT (dégagement de dioxyde de carbone). Ne vous attendez pas à ce que la température baisse beaucoup : il faudrait de grosses quantités pour ça. Mais, même si vous ne perdez qu'1°C, cela suffira à montrer que la réaction a absorbé de la chaleur.

Récapitulons : il y a des réactions exothermiques qui dégagent de la chaleur et des réactions endothermiques qui en consomment. On appelle combustion une réaction exothermique entre un combustible (ici : le glucose) et un comburant (ici : le dioxygène). La combustion du glucose transforme l'énergie chimique contenue dans le glucose en chaleur. Ensuite, dans les fibres musculaires, d'autres mécanismes transforment cette chaleur en énergie de mouvement. Vous comprenez, maintenant, pourquoi votre corps chauffe pendant un gros effort physique ?

L'auteur