Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Ce cours existe en livre papier.

Ce cours existe en eBook.

Vous pouvez obtenir un certificat de réussite à l'issue de ce cours.

J'ai tout compris !
Reprenez le contrôle à l'aide de Linux !

Reprenez le contrôle à l'aide de Linux !

Mis à jour le mercredi 16 juillet 2014
  • 5 semaines
  • Facile

Après avoir découvert Unity, l'environnement de bureau par défaut d'Ubuntu, nous allons ici nous pencher sur KDE. Celui-ci est utilisé par défaut si vous installez Kubuntu (une variante d'Ubuntu) mais peut tout aussi bien être installé sous Ubuntu, comme nous allons le voir.

L'objectif est avant tout de vous montrer la diversité qui règne dans le monde de Linux : celui-ci peut prendre plusieurs formes selon le gestionnaire de bureau que l'on utilise. KDE est assez différent de Unity, vous allez vite vous en rendre compte, mais il est très plaisant à utiliser. Ce chapitre sera l'occasion de vous faire une première idée de KDE qui est, avec Unity, un des gestionnaires de bureau les plus utilisés et les plus célèbres.

Comment obtenir KDE ?

Pour essayer KDE, il faut avant toute chose l'installer. Tout dépend de votre cas.

  • Si vous avez téléchargé et installé Kubuntu (et non Ubuntu), KDE est installé par défaut. Vous n'avez donc rien à faire : vous serez automatiquement sous KDE !

  • Si vous avez téléchargé et installé Ubuntu (ou Xubuntu), vous allez devoir installer KDE avant de continuer.

Si vous êtes sous Ubuntu et que vous voulez installer KDE, deux choix s'offrent à vous.

  • Installer le KDE « minimal » : cela vous permettra d’obtenir KDE et les applications de base (navigateur, explorateur de fichiers). Pour cela, vous devez installer le programme kde-minimal (aussi appelé L'environnement de bureau K, applications minimales).

  • Installer KDE complet : vous aurez KDE et toute une série d'applications dédiées à cet environnement. Pour cela, vous devez installer kubuntu-desktop (aussi appelé Kubuntu Plasma Desktop System).

Les applications de la version complète sont nombreuses et très intéressantes, bien qu’elles fassent parfois des doublons avec celles déjà installées. Dans les exemples qui vont suivre, je vais installer la version complète (équivalente à l'installation de Kubuntu). Cependant, dans un premier temps, vous pouvez tout aussi bien installer la version minimale si vous le désirez.

Ouvrez la logithèque Ubuntu comme vous avez appris à le faire. Dans le champ de recherche en haut à droite, tapez kubuntu-desktop puis installez le premier programme de la liste (figure suivante).

Installation de KDE
Installation de KDE

Patientez le temps de l'installation, cette dernière pouvant être un peu plus longue que d'habitude. Une fois cela fait il vous faudra soit redémarrer votre ordinateur, soit vous déconnecter de votre session.

Connexion au bureau KDE

La suite de ce chapitre suppose :

  • soit que vous avez installé Kubuntu (avec KDE par défaut) dès le début ;

  • soit que vous avez installé autre chose (Ubuntu, Xubuntu) mais que vous avez choisi le paquet kubuntu-desktop ou kde-minimal comme expliqué précédemment.

Pour accéder à KDE, tout dépend de votre cas.

  • Si vous avez installé Ubuntu puis que vous avez suivi la procédure indiquée précédemment pour installer KDE, vous devrez sélectionner ce dernier dans l'écran de login (voir le chapitre précédent).

  • Si vous avez installé Kubuntu, la fenêtre de login est différente, mais ce sera bien KDE qui sera lancé.

Je vais vous présenter l'interface de login de KDE, appelée KDM. Si vous avez toujours l'interface de login d'Unity, que nous avons découverte au chapitre précédent, sachez que cela ne change rien : vous pouvez très bien lancer KDE depuis l'interface de login d'Unity et vice-versa.

KDM, le programme de login de KDE (Kubuntu)

KDM est l'abréviation de KDE Display Manager. C'est l'interface de connexion aux couleurs de KDE (figure suivante).

KDM, l'interface de login de KDE

Si vous cliquez sur la petite flèche pointant vers le bas vous pourrez sélectionner le gestionnaire de bureau que vous souhaitez lancer. Vérifiez que « KDE » est bien sélectionné, comme indiqué à la figure suivante.

Choix du gestionnaire de bureau

Indiquez votre login et votre mot de passe. S'ils sont bons, KDE se charge alors (figure suivante).

Chargement de KDE

Le bureau et le menu K

Après un petit instant de chargement, vous vous retrouvez sur le bureau de KDE, présenté sur la figure suivante.

Le bureau de KDE

Le bureau est assez riche au premier abord. En fait, il est complètement personnalisable : on peut y ajouter toute une variété de widgets, appelés « Plasmoïdes ». Vous pouvez les configurer en cliquant sur l'icône située tout en haut à droite de l'écran.

En bas de l'écran, on retrouve une barre des tâches qui rappelle en plusieurs points celle de Windows ; vous ne devriez pas être trop dépaysés. Sous KDE, on l'appelle le tableau de bord.

Le tableau de bord

Le tableau de bord, normalement présent en bas de l'écran, est un outil complet qui vous permet de lancer vos applications, d’accéder à vos fichiers ou encore de visualiser l'état du système. Intéressons-nous dans un premier temps à la partie gauche de ce tableau de bord.

Les boutons à gauche du tableau de bord

À gauche, on retrouve plusieurs icônes, présentées sur la figure suivante.

Les icônes à gauche du tableau de bord

Analysons le rôle de ces boutons, de gauche à droite.

Le menu K

C'est le menu principal, le plus important de KDE (figure suivante).

Le menu K

Il permet de lancer des applications, de configurer le système et d'arrêter l'ordinateur. Il ressemble d’ailleurs au menu Démarrer de Windows 7.

Le menu K s'ouvre sur vos applications favorites. Un clic droit sur l’une d’elles permet de l'ajouter ou de la retirer de vos favoris pour un accès plus rapide.

Si KDE est en anglais, recherchez le programme « Country & Region Language ». Vous pouvez tout simplement taper « lang » tandis que le menu K est ouvert (figure suivante).

Ouverture du programme de gestion des langues

Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur « Select System Language » et installez les traductions lorsqu'on vous le demande (figure suivante).

Installation des traductions

Après un temps d'installation, on vous demandera de sélectionner votre langue : indiquez le français.
Il faudra ensuite vous déconnecter et vous reconnecter à KDE pour que les changements soient pris en compte.

Continuez ensuite à explorer les programmes que vous pouvez lancer avec le menu K. Il vous est également possible d’accéder à votre poste de travail, vos documents récents, de vous déconnecter, d’arrêter l'ordinateur… Je vous laisse découvrir tout cela. ;-)

Jetez un coup d'œil en particulier à :

  • Dolphin : le programme qui permet de parcourir vos fichiers ;

  • Konqueror : le navigateur web (qui permet aussi de parcourir vos fichiers).

L'explorateur QuickAccess

Cette seconde icône du tableau de bord ouvre directement votre répertoire personnel (« home »). Vous pouvez l'utiliser pour accéder rapidement à vos fichiers (figure suivante) sans passer par le programme Dolphin.

L'explorateur QuickAccess
Le gestionnaire de bureaux virtuels

Comme sous Unity, vous pouvez avoir plusieurs bureaux virtuels différents (figure suivante). Cela vous permet de mieux vous organiser si vous avez beaucoup de fenêtres ouvertes.

Accès aux différents bureaux virtuels

Ici par défaut il n'y a que deux bureaux virtuels, mais vous pouvez en ajouter d’autres (clic droit → Configurer les bureaux virtuels…).

Les boutons à droite du tableau de bord

Passons maintenant à la droite du tableau de bord (figure suivante).

Partie droite du tableau de bord

La première icône vous permet d'afficher à nouveau le bureau lorsque vous avez de multiples fenêtres ouvertes. Cela vous permet de réduire toutes les fenêtres d'un coup. Si vous cliquez une seconde fois, elles réapparaîtront à nouveau.

Ensuite, une série d'icônes sont présentes dans ce que l'on appelle la zone de notification. Le principe est exactement le même que sous Windows : certains programmes qui tournent apparaissent ici et vous informent des événements en cours, du volume audio, de l'état de la batterie, etc.

Enfin, vous avez la date et, tout à droite, une petite icône qui vous permet de personnaliser complètement le tableau de bord.

Voilà pour ce rapide tour d'horizon du tableau de bord. Bien sûr, ces icônes peuvent changer d'une version à l'autre d'Ubuntu et vous pouvez reconfigurer le tableau de bord comme bon vous semble. N'hésitez pas à le personnaliser jusqu'à ce que vous vous sentiez un peu plus « chez vous ». :-)

L'explorateur de fichiers Dolphin

Pour ouvrir l'explorateur de fichiers, le programme qui vous permet de parcourir votre disque dur, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • ouvrir le menu K et cliquer sur Dolphin dans la liste ;

  • ouvrir le QuickAccess (à côté du menu K), sélectionner un dossier et cliquer sur le bouton « Ouvrir » en haut.

Dans un cas comme dans l'autre, la fenêtre de l'explorateur Dolphin s'ouvre (figure suivante).

L'explorateur de fichiers Dolphin

Son fonctionnement n'est, là encore, pas très différent de l'explorateur Windows. Après quelques minutes de découverte, vous vous serez vite adaptés !

La principale particularité de Dolphin (et de KDE en général) est qu'il faut cliquer une seule fois pour ouvrir un fichier ou un dossier. Inutile donc de double-cliquer à tout va !

Vous pouvez ouvrir plusieurs onglets (comme dans un navigateur web) en effectuant la combinaison de touches Ctrl + T. Mieux encore, vous pouvez scinder la fenêtre en deux (figure suivante) pour voir simultanément deux dossiers différents ! Pour cela, vous pouvez appuyer sur la touche F3 ou cliquer sur le bouton « Scinder » en haut dans la barre d'outils. Ainsi, vous pouvez facilement déplacer ou copier des fichiers d'un dossier à l'autre !

L'explorateur scindé

Ces particularités mises à part, n’ayez crainte, vous trouverez vite vos marques sous KDE.

En résumé

  • KDE est un autre gestionnaire de bureau très célèbre, installé par défaut si vous avez téléchargé Kubuntu.

  • Si vous avez choisi Ubuntu et que vous utilisez donc Unity, vous pouvez installer KDE en passant par la logithèque. Il suffit d'installer kubuntu-desktop (version complète avec de nouveaux programmes) ou kde-minimal (version allégée).

  • Vous pouvez sélectionner votre gestionnaire de bureau au démarrage, sur l'écran de connexion.

  • Le tableau de bord de KDE est entièrement personnalisable. Vous pouvez lancer vos programmes depuis le menu K, similaire au menu Démarrer de Windows.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite