Débuter avec Windows Azure

Déployer Wordpress sur Windows Azure

Maintenant que vous savez comment créer un nouveau projet Windows Azure, il ne vous reste plus qu'à héberger votre propre site !

Quoi de mieux pour débuter qu'un blog ? Nous allons ici profiter de la plateforme bien connue Wordpress, dont l'installation sur Windows Azure est simplifiée au maximum. Vous allez voir qu'il est très facile de créer votre propre blog sur le cloud !

Présentation de Wordpress

Logo Wordpress

Wordpress est ce qu'on appelle un CMS. En français, cela signifie Système de Gestion de Contenu. Cela désigne un programme prêt à utiliser, qui permet de publier et gérer du contenu sans avoir à programmer la moindre ligne de code.
Créé en 2003, Wordpress n'a pas cessé d'évoluer. Il est aujourd'hui l'un des CMS les plus connus et utilisés dans le monde. Principalement pensé pour la création de blogs, il fournit des outils et une interface d'administration adaptés pour rédiger et publier des articles, gérer les commentaires des visiteurs, etc.
Un des avantages à utiliser Wordpress est que l'on profite de sa popularité : une grande communauté s'est formée autour de cet outil, si bien qu'il existe de très nombreux thèmes graphiques ou extensions permettant d'ajouter des fonctionnalités au programme d'origine. Il est ainsi très facile de personnaliser complètement son blog, et même de le faire évoluer en intégrant des particularités dignes de sites plus complexes. De plus, son expérience et son grand nombre d'utilisateurs en font un produit mature et stable, avec des évolutions fréquentes.

Site web de Wordpress

Site officiel de Wordpress.
http://wordpress.org/

Bref vous l'aurez compris : si vous souhaitez mettre facilement et simplement en place un blog ou un site perso, vous avez tout à gagner à utiliser Wordpress. Et comme les choses sont bien faites, il existe un moyen simple de le déployer sur Azure !

Configurer votre compte

Avant d'installer Wordpress, nous allons préparer un peu le terrain en configurant notre compte Windows Azure.

Puisque Wordpress vous permet de publier et gérer du contenu, il vous faut une base de données pour enregistrer vos articles, commentaires, utilisateurs et autres données.
Il va donc nous falloir créer et configurer cette base de données sur votre hébergement Windows Azure.

Nous allons également créer un compte de stockage avec le système Azure Storage, dont nous avons parlé dans le premier chapitre. Cela va vous permettre de stocker certains fichiers, parmi lesquels les fichiers d'installation dont nous aurons besoin.

Pour cela, la première chose à faire est de vous connecter à la plateforme Windows Azure à l'aide de vos identifiants.

Création de la base de données

Nous allons commencer par créer la base de données. Cliquez sur le bouton Base de données dans le menu de gauche de la plateforme Azure.

Plateforme Windows Azure - Menu Base de Données

Vous arrivez dans l'espace de gestion de vos bases de données SQL Azure.

Création du serveur SQL Azure

Avant de créer une base de données, il vous faut créer un serveur de base de données. En comparaison avec un hébergement classique (non cloud), cela revient à installer le programme qui va gérer vos bases de données : on appelle cela un SGBD. Quelques SGBD connus sont : MySQL, PostgreSQL, Oracle, SQLite, Microsoft SQL Server... et SQL Azure, spécialement conçu pour l'environnement Windows Azure !

Une minute... Selon le premier chapitre de ce tuto, Azure est censé s'occuper de l'installation à ma place, pour me permettre de gagner du temps. En quoi la tâche m'est facilitée si je dois moi-même installer SQL Azure ?

Pas de panique ! Ici on ne va pas mettre les mains dans le cambouis. Effectivement il faut installer un serveur de base de données. Mais cette installation est simplifiée au maximum ! Plutôt que de réaliser l'installation nous-mêmes, nous allons simplement demander à Windows Azure de le faire pour nous. Vous allez voir, c'est un jeu d'enfants.
Si vous regardez bien au centre de la fenêtre de votre plateforme Windows Azure, vous pouvez cliquer sur un gros bouton Créer un nouveau serveur SQL Azure.

Créer un nouveau serveur SQL Azure

Lorsque vous cliquez dessus, une fenêtre apparaît, et vous demande tout d'abord de choisir un « abonnement » (« select a subscription » en anglais). Normalement si vous débutez avec Azure, vous ne devriez disposer que d'un seul choix possible. Un abonnement est en fait un compte de facturation Windows Azure. Il est indispensable de rattacher chacun des services que vous utilisez à un compte afin de calculer le montant de votre facture en fonction des ressources que vous utilisez.
C'est comme cela que Microsoft peut vous facturer en fonction de la taille des bases de données que vous créez, du volume de fichiers que vous stockez, du nombre de projets que vous hébergez, etc. Par défaut vous ne devriez disposer que d'un seul abonnement. Mais si vous utilisez plusieurs comptes de facturation, attention à ne pas vous tromper !

Choix d'un abonnement

On vous demande ensuite de choisir une région. Comme dans le chapitre précédent, choisissez la plus appropriée pour votre blog, en fonction du profil de vos visiteurs. Pour la France, préférez « Europe de l'Ouest ».

Puis, il vous faut créer un compte administrateur pour votre serveur. Choisissez-lui un pseudo et un mot de passe.

Création d'un administrateur SQL Azure

Dernière chose, vous devez définir des règles d'accès à votre serveur de base de données. Cela permet de limiter l'accès à partir de certaines adresses IP uniquement. Le plus simple reste de sélectionner l'option « Autoriser d'autres services Windows Azure à accéder à ce serveur », qui donnera automatiquement l'accès à vos bases de données à tous vos services Azure, y compris votre futur blog.

Accès au serveur SQL Azure

Et voilà, vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton Terminer.
Après quelques secondes, votre tout nouveau serveur de base de données est créé ! Si vous regardez bien, vous constaterez qu'il contient déjà une base de données, nommée « master ». Celle-ci est vierge et nous pourrions nous en contenter. Mais je vous recommande d'utiliser une base de données spécialement dédiée à votre futur blog sous Wordpress.

Création de la base de données

Sélectionnez votre serveur puis, dans la barre de menus cliquez sur le bouton Créer pour ajouter une base de données.

Créer une base de données

Une nouvelle fenêtre s'ouvre, vous demandant d'abord le nom de votre base de données. Nous allons tout simplement la nommer « wordpress ».
Puis vous devez sélectionner son type et sa taille. Vous avez le choix entre deux types :

  • Web : Les tailles proposées sont de 1 GB ou 5 GB

  • Business : Les tailles proposées varient de 10 à 50 GB

Autant vous dire que pour un simple blog Wordpress, une base de données Web de 1 GB sera amplement suffisante.

Créer une base de données SQL Azure

Cliquez sur Ok et c'est terminé ! Votre base de données est créée et visible dans la section Base de données de votre plateforme Windows Azure.

Affichage des bases de données SQL Azure

Création du compte de stockage

Passons maintenant au compte de stockage, que nous allons créer avec le service Storage de Windows Azure.
Pour cela rendez-vous dans la section appropriée en cliquant sur le bouton Services hébergés, comptes de stockage et CDN du menu, puis sur Comptes de stockage.

Plateforme Azure - Menu Services hébergés et comptes de stockage

Vous pouvez ensuite cliquer sur le bouton Nouveau compte de stockage dans la barre de menu en haut.
Comme d'habitude, vous voyez apparaître une fenêtre vous demandant plusieurs informations. Vous devez déjà être habitué à certaines : choisir un abonnement, puis une région.
Ici vous devez en plus choisir une adresse (URL) à partir de laquelle votre compte de stockage sera accessible.

Créer un compte de stockage

Cliquez sur Ok, et c'est fait !
Votre compte de stockage est créé et apparaît dans la section concernée de la plateforme.

Affichage des comptes de stockage Azure

Un outil bien pratique : Windows Azure Companion

À présent que nous avons configuré notre compte Windows Azure, il nous faut installer Wordpress. Traditionnellement, cela se fait « à la main » : vous devez télécharger les fichiers source de Wordpress puis les envoyer sur votre serveur, et enfin configurer votre application.

Présentation

Dans le cas de Windows Azure, il existe un outil qui va effectuer la plupart des tâches nécessaires pour nous. Cet outil s'appelle Windows Azure Companion. Dans l'esprit il est assez semblable à Web Platform Installer, que nous avons utilisé dans le chapitre précédent pour installer Visual Web Developer sur notre ordinateur. C'est à dire qu'il vous permet de sélectionner des programmes parmi une liste, et va ensuite se charger de les installer automatiquement.
La seule différence entre ces deux outils est qu'on ne les utilise pas dans le même contexte. Si Web Platform Installer est dédié aux programmes pour votre ordinateur, Windows Azure Companion est fait spécialement pour installer des applications web sur Windows Azure.

Windows Azure Companion se comporte comme un projet Azure habituel. C'est à dire que vous devez déployer le projet sur Azure comme nous l'avons fait dans le chapitre précédent, avant de pouvoir l'utiliser.
Nous allons donc récupérer le package contenant les fichiers nécessaire, et déployer Windows Azure Companion sur notre compte Azure.

Si j'ai bien compris, au lieu d'installer directement et simplement Wordpress, on va aller télécharger et installer autre chose pour pouvoir enfin installer Wordpress. Pourquoi s'embêter avec ça ?

Parce que vous ne le ferez qu'une fois ! Après avoir mis en place l'outil Windows Azure Companion, celui-ci restera accessible et vous permettra d'installer tout un tas d'applications web de manière automatisée. Quelques exemples des applications proposées :

  • Drupal

  • Joomla

  • Wordpress

  • PhpBB

  • PhpMyAdmin

  • ...

Sans compter que pour faire fonctionner une application PHP telle que Wordpress sur un hébergement Windows Azure, il vous faut certains composants indispensables. On appelle cela des « dépendances ». Windows Azure Companion va automatiquement les détecter et les installer pour vous. Vous êtes ainsi certains de ne rien oublier !

Téléchargement et configuration

Vous pouvez récupérer les fichiers nécessaires sur le site du projet.

Site du projet Windows Azure Companion

Dans le menu en haut, cliquez sur l'onglet Downloads.
Une page s'affiche avec trois fichiers proposés en téléchargement. C'est le premier qui nous intéresse.

Téléchargement de Windows Azure Companion

Une fois l'archive téléchargée, vous pouvez la décompresser. Vous obtenez alors deux fichiers :

  • ServiceConfiguration.cscfg

  • WindowsAzureCompanion.cspkg

Ce sont ces fichiers qui vont vous permettre de déployer Windows Azure Companion. Il vous faut cependant personnaliser le fichier ServiceConfiguration.cscfg avant de l'utiliser.
Pour cela, vous pouvez l'ouvrir avec Visual Web Developer.

Fichiers Windows Azure Companion

Code du fichier ServiceConfiguration.cscfg :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<!--
  **********************************************************************************************

  This file was generated by a tool from the project file: ServiceConfiguration.cscfg

  Changes to this file may cause incorrect behavior and will be lost if the file is regenerated.

  **********************************************************************************************
-->
<ServiceConfiguration serviceName="WindowsAzureCompanion" xmlns="http://schemas.microsoft.com/ServiceHosting/2008/10/ServiceConfiguration" osFamily="1" osVersion="*">
  <Role name="AdminWebSite">
    <!-- Do not increase the instance count. Windows Azure Companion does not support more than 1 instances -->
    <Instances count="1" />
    <ConfigurationSettings>
      <!-- Application Details. Title and Welcome text -->
      <Setting name="ApplicationTitle" value="Windows Azure Companion" />
      <Setting name="ApplicationDescription" value="&lt;p&gt;The &lt;span class=&quot;textlink&quot;&gt;&lt;a href=&quot;http://www.microsoft.com/windowsazure/windowsazure&quot;&gt;Windows Azure platform&lt;/a&gt;&lt;/span&gt; is a cloud platform that allows applications to &#xD;&#xA;      be hosted and run at Microsoft datacenters. It provides a cloud operating system called Windows Azure that serves as the &#xD;&#xA;      runtime for the applications and provides a set of services that allow development, management and hosting of applications.&lt;/p&gt;&#xD;&#xA;      &#xD;&#xA;      &lt;p&gt;With its standards-based and interoperable approach, the Windows Azure platform supports multiple Internet protocols including &#xD;&#xA;      HTTP, XML, SOAP and REST. As an open platform, the Windows Azure platform allows developers to use multiples languages &#xD;&#xA;      (.NET, Java, and PHP &amp; other dynamic languages ) to build applications which run on Windows Azure and/or consume any of the &#xD;&#xA;      Windows Azure platform offerings.&lt;/p&gt;&#xD;&#xA;      &#xD;&#xA;      &lt;p&gt;The Windows Azure Companion aims to provide a seamless experience for deploying platform-level components as well as applications &#xD;&#xA;      on to Windows Azure. The first community preview of the Windows Azure Companion has been tested with PHP runtimes, frameworks, &#xD;&#xA;      and applications. However, the system may be extended to be used for deploying any component or application that has been tested &#xD;&#xA;      to run on Windows Azure.&lt;/p&gt;" />
      <!-- Windows Azure Storage Account Details. -->
      <Setting name="WindowsAzureStorageAccountName" value="*****" />
      <Setting name="WindowsAzureStorageAccountKey" value="*****" />
      <!-- Admin user name, password and e-mail. Please user strong username and password -->
      <Setting name="AdminUserName" value="*****" />
      <Setting name="AdminPassword" value="*****" />
      <!-- Atom Feed for Product items to be installed. This URL should be internet addressable -->
      <Setting name="ProductListXmlFeed" value="*****" />
      <!-- Settings for Windows Azure Drive used for durability -->
      <Setting name="PHPApplicationsBackupContainerName" value="companion" />
      <Setting name="InstallationStatusConfigFileBlob" value="status.xml" />
      <Setting name="ProgressInformationFileBlob" value="progress.xml" />
      <Setting name="XDrivePageBlobName" value="backup.vhd" />
      <Setting name="XDriveSizeInMB" value="5000" />
      <!-- Max value is defined as 500 in ServiceDefinition.csdef file (XDriveLocalCache Local Resource) -->
      <!-- Windows Azure Drive size is defined in ServiceDefinition.csdef. Look for ApplicationsAndRuntimeResource -->
      <Setting name="XDriveCacheSizeInMB" value="2500" />
      <!-- Diagnostics and Performance Counter Capture Frequency in minutes -->
      <Setting name="DiagnosticsAndPerformanceCounterCaptureFrequencyInMinutes" value="1" />
    </ConfigurationSettings>
  </Role>
</ServiceConfiguration>

Nous avons plusieurs choses à modifier dans ce fichier.
Tout d'abord ligne 14, vous pouvez modifier le nombre d'instances déployées. Comme nous l'avons expliqué, cela n'est pas obligatoire mais c'est ce qui permet d'améliorer les performances de votre hébergement, et de profiter réellement des avantages du cloud Windows Azure !

<Instances count="2" />

Lignes 20 et 21, vous devez entrer les informations relatives à votre compte de stockage. Pour remplir correctement ces informations, référez-vous à votre plateforme Windows Azure. Le nom du compte de stockage est celui que vous avez choisi à la création du compte.
Le code d'accès peut être trouvé dans la section Comptes de Stockage de votre plateforme Azure. Sélectionnez votre compte de stockage et cliquez à droite sur le bouton Afficher, dans le champ Clé d'accès primaire.

<Setting name="WindowsAzureStorageAccountName" value="wordpressduzero" />
<Setting name="WindowsAzureStorageAccountKey" value="***************************" />

Lignes 23 et 24, à vous de décider d'un nom d'utilisateur et d'un mot de passe pour créer un accès administrateur. Ce sont ces identifiants qui vous permettront d'accéder à l'outil Windows Azure Companion.

<Setting name="AdminUserName" value="adminZero" />
<Setting name="AdminPassword" value="9g-fa:7g$vq5" />

Enfin ligne 26, vous devez saisir l'adresse d'un flux XML.
Il s'agit en fait d'un fichier qui liste tous les programmes gérés par Windows Azure Companion. Ce fichier est mis à jour régulièrement et contient toutes les informations nécessaires pour installer chacun des programmes concernés. Ce système permet à la liste des programmes d'évoluer sans que vous n'ayez à remettre à jour votre installation de Windows Azure Companion.

D'accord, mais il est où ce fameux fichier XML ? C'est moi qui dois le créer ?

Heureusement non ! Vous pourriez créer le vôtre, mais vous pouvez aussi vous référer au fichier conseillé par le site officiel de Windows Azure Companion. Celui-ci est disponible à l'adresse suivante :
http://wazstorage.blob.core.windows.net/azurecompanion/default/WindowsAzureCompanionFeed.xml

Vous n'avez qu'à copier / coller l'adresse dans votre code et tout fonctionnera parfaitement !

<Setting name="ProductListXmlFeed" value="http://wazstorage.blob.core.windows.net/azurecompanion/default/WindowsAzureCompanionFeed.xml" />

Et voilà !
Votre fichier est configuré, nous allons maintenant pouvoir passer au déploiement de Windows Azure Companion.

Déploiement

Ici rien de bien nouveau puisque nous allons utiliser la même méthode que durant le chapitre précédent.
Connectez-vous à votre plateforme Windows Azure si ce n'est déjà fait, et rendez-vous dans la section Services hébergés, comptes de stockage et CDN puis cliquez sur le bouton Nouveau service hébergé à gauche de la barre de menus en haut.

Nouveau service hébergé sur Windows Azure

La fenêtre de configuration habituelle s'ouvre et vous pouvez renseigner les informations nécessaires :

  • Choisir un abonnement

  • Donner un nom au service (projet)

  • Choisir une adresse pour accéder à votre projet

  • Choisir une région (West Europe reste le mieux pour un site destiné à un public français)

  • Déployer en production (accès public) ou stage (accès privé - pour des tests uniquement)

  • Donner un nom à votre déploiement

  • Sélectionner les fichiers WindowsAzureCompanion.cspkg et ServiceConfiguration.cscfg

Déployer Windows Azure Companion

Cliquez sur Ok pour valider.
À cet instant, il se peut qu'un message d'avertissement apparaisse. C'est le cas si vous avez laissé le nombre d'instances déployées à 1 dans le fichier ServiceConfiguration.cscfg. Cela n'empêchera pas votre projet de fonctionner, Azure vous prévient simplement qu'il vaut mieux déployer au minimum deux instances pour chaque service.

Patientez quelques instants le temps que Windows Azure déploie votre projet... Et voilà ! Vous pouvez maintenant accéder à Windows Azure Companion !

Pour cela il vous faut utiliser l'adresse que vous avez choisie au moment du déploiement, avec cependant une particularité. En effet, Windows Azure Companion utilise le port 8080.

Le port 8080 ? Qu'est-ce que ça signifie ?

Les ports sont des nombres qui correspondent à des accès permettant à un ordinateur de communiquer avec un autre. Le principe, c'est qu'il existe de nombreux ports différents utilisés pour communiquer avec des applications bien précises. Par exemple à partir d'un même ordinateur, sans même vous en rendre compte, vous utilisez tous les jours des ports différents. L'affichage d'une page web dans votre navigateur se fait via l'utilisation du port 80. La consultation de vos e-mails par le port 110 ou 143, et l'envoi par le port 25. Il en existe des milliers d'autres, plus ou moins utiles selon le travail effectué. La plupart du temps on n'a pas à préciser sur quel port on souhaite communiquer, étant donné qu'on utilise un logiciel qui s'en charge pour nous. Par exemple, votre navigateur sait à l'avance qu'il doit communiquer sur le port 80 s'il souhaite récupérer des pages web. Il est donc inutile de s'embêter à le préciser dans la plupart des cas.
Cependant il peut vous arriver de vouloir accéder à des services particuliers qui utilisent un port différent, bien qu'ils s'affichent toujours dans votre navigateur. Et c'est le cas ici. Le fait d'utiliser le port 8080 plutôt que 80 constitue une sécurité : vos visiteurs s'adressant à votre serveur à partir du port 80 par défaut, ils ne verront pas l'interface de Windows Azure Companion ! Sauf pour les curieux qui essayeront avec le port 8080, mais cela limite déjà leur nombre.

Vous pouvez faire un essai avec l'adresse de votre projet hébergé sur Windows Azure. Avec votre navigateur, si vous vous rendez à l'adresse choisie pour votre projet, vous devriez obtenir une page blanche ou un message d'erreur. Si vous rajoutez :8080 à la fin de cette même adresse, alors l'interface de Windows Azure Companion devrait s'afficher.

Windows Azure Companion ne fonctionne pas sur le port 80

url :http://azureduzero.cloudapp.net/
Impossible d'accéder à Windows Azure Companion avec le port par défaut (80).

Accès à Windows Azure Companion par le port 8080

url :http://azureduzero.cloudapp.net:8080/
Avec le port 8080, ça fonctionne !

Windows Azure Companion vous permet d'installer différents outils et applications. Je vous propose de commencer par jeter un œil sur les applications, en cliquant sur le bouton Applications du menu. Il vous est alors demandé de vous authentifier à l'aide du pseudo et du mot de passe que vous avez écrits dans le fichier de configuration. Une fois que vous êtes connecté, vous avez accès à la plateforme d'installation ! N'hésitez pas à regarder les différentes applications qui vous sont proposées.

Interface d'administration - Windows Azure Companion

Installation de Wordpress

Pour installer Wordpress à partir de votre interface Windows Azure Companion, il vous suffit de cocher la case correspondante dans la partie « Applications », puis de cliquer sur le bouton Next en bas de la fenêtre.

Wordpress dans Windows Azure Companion

Windows Azure Companion vous avertit automatiquement que Wordpress a besoin d'autres programmes pour pouvoir fonctionner, ce qu'on appelle des dépendances. Il vous propose de les installer automatiquement, chacun dans sa dernière version.
Windows Azure Companion va donc vous faire gagner du temps en installant automatiquement pour vous :

  • Wordpress.

  • Le programme PHP en lui-même, indispensable pour interpréter les différents fichiers qui constituent Wordpress.

  • Les pilotes permettant à PHP d'utiliser votre base de données SQL Azure.

  • Les outils permettant au programme PHP de fonctionner correctement sur votre hébergement Windows Azure.

Dépendances de Wordpress dans Windows Azure Companion

Après avoir cliqué sur le bouton Accept, l'installation se lance automatiquement.

Installation de Wordpress avec Windows Azure Companion

Une fois l'installation terminée, Wordpress apparaît en vert dans la liste des applications. Cette mise en avant vous montre qu'il est déjà installé.

Accès à Wordpress à partir de Windows Azure Companion

Vous pouvez cliquer sur le bouton Launch pour accéder à votre nouveau blog Wordpress, qu'il va falloir configurer.
C'est pourquoi la première chose que Wordpress vous demande est de créer un fichier de configuration. Cliquez sur le bouton Create a Configuration File.

Créer un fichier de configuration Wordpress

Vous allez devoir renseigner les informations de connexion à la base de données, et Wordpress s'occupera lui-même de créer le fichier de configuration correspondant.

Connexion à la base de données

Il vous faut renseigner les informations suivantes :

  • Database Name : Il s'agit du nom de votre base de données. Si vous avez correctement suivi les étapes dans ce chapitre, ce nom est certainement wordpress.

  • User Name : Il s'agit du nom d'administrateur que vous avez défini au moment de la création de votre serveur de base de données. Ce nom doit être complété par une arobase et le nom du serveur qui héberge votre base de données. Exemple : admin@6z3b7ujkyo.

  • Password : C'est le mot de passe que vous avez choisi pour l'administrateur, au moment de la création de votre serveur de base de données.

  • Database Host : L'adresse du serveur qui héberge la base de données. L'adresse exacte est un peu compliquée, je vous explique juste en dessous comment l'obtenir.

  • Database Type : Sélectionnez le type « SQL Server using MS PHP Driver », ce qui correspond aux bases de données Microsoft et convient donc pour celles créées sur Windows Azure.

  • Table Prefix : Cette option vous permet de choisir un préfixe pour les différentes tables qui seront créées par Wordpress. Dans une base de données, une table est une sorte de catégorie qui permet de trier les différentes données que vous stockez. Par exemple, Wordpress utilisera des tables différentes pour ranger les informations concernant les utilisateurs, les articles, les commentaires, les catégories d'articles, etc. A moins d'avoir une bonne raison de personnaliser cela, je vous recommande de laisser wp_ par défaut.

Quelle est l'adresse de mon serveur SQL Azure ?

Pour connaître cette adresse, le mieux est d'aller la chercher directement dans la partie Database de votre plateforme Azure. Sélectionnez votre base de données dans la liste.

Informations sur la base de données

A droite, vous pouvez cliquer sur le bouton Afficher... dans la partie « Chaînes de connexion ». Cela aura pour effet d'ouvrir une fenêtre avec les différentes informations de connexion nécessaire.
Dans cette fenêtre vous pouvez récupérer l'adresse du serveur. Sur la première ligne, il s'agit de tout ce qui est compris entre « Server= » et le point-virgule suivant, comme l'illustre l'image ci-dessous.

Récupérer les informations de connexion à la base de données

C'est cette adresse qu'il vous faudra entrer dans le champ Database Host du formulaire de configuration de Wordpress.
Vous pouvez ensuite valider votre formulaire. Si les informations que vous avez renseignées sont correctes, vous devriez obtenir le message suivant :

Installation de Wordpress

Wordpress vous propose ensuite de personnaliser votre blog en lui donnant un titre, et en créant un compte administrateur (avec identifiant, mot de passe et adresse e-mail).

Configuration du blog Wordpress

Vous n'avez plus qu'à valider le formulaire. Et voilà ! Wordpress est installé et configuré !

Fin de l'installation de Wordpress

Vous pouvez maintenant accéder à votre blog à partir de l'url suivante : http://nomdevotreprojetazure.cloudapp.net/wordpress/
Selon l'exemple réalisé dans ce chapitre, cela donne : http://azureduzero.cloudapp.net/wordpress/

Blog Wordpress du Zéro hébergé sur Windows Azure

Et voilà ! Un processus un peu long mais pas bien difficile, n'est-ce pas ?
Dans le prochain chapitre, nous allons voir comment faire de même avecOrchard, un autre CMS très pratique.

Découvrez aussi ce cours en...

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite