Emacs est capable de beaucoup de choses telles que la gestion des fichiers, la messagerie électronique ou encore la lecture de musique, mais l’un des emplois premiers de l’Éditeur demeure la programmation.

Ce tutoriel est le premier d’une série de trois articles, au travers desquels nous allons apprendre à utiliser Emacs en tant qu’environnement de développement pour le langage C.

Cette série s’adresse tout particulièrement aux débutants puisqu’elle s’attache à expliquer au passage les mécanismes derrière chaque aspect du développement tels que la gestion des fichiers sources, la compilation séparée, ou la chasse aux bogues. De ce fait, elle peut être lue plus ou moins de manière autonome, sans nécessiter de grandes connaissances dans l’usage des outils de programmation (vous n’avez rien à faire, tout est dans Emacs ! ou presque…). Il vous faudra tout de même des bases à la fois en C et dans l’usage d’Emacs en tant qu’éditeur. Je recommande aussi de lire l’introduction à la configuration d'Emacs que j’ai écrite, si vous n’avez encore jamais édité votre .emacs.

Mais avant de nous attaquer à Emacs, nous devons identifier nos besoins. Les trois tâches attribuées aux environnements intégrés tels que KDevelop ou Code::Blocks sont les suivantes :

  • Écrire du code. Emacs et son c-mode seront parfaits pour cette tâche.

  • Compiler et lier les différents fichiers sources entre eux. Pour cela nous ferons appel à l’outil make ainsi qu’à GCC, le tout depuis Emacs.

  • Traquer les bogues. Nous utiliserons GUD l’interface à GDB d’Emacs, pour accomplir cette tâche.

Ce premier volet s’intéresse à l’écriture du code en elle-même, et bien sûr, aux fonctionnalités d’Emacs qui vous y aideront !


L'auteur