Ce cours est visible gratuitement en ligne.

Paperback available in this course

Ce cours existe en eBook.

Got it!
Créez votre application web avec Java EE

Créez votre application web avec Java EE

Last updated on Wednesday, January 30, 2013
  • 8 semaines
  • Moyen

Formulaires : l'envoi de fichiers

Nous savons gérer toutes sortes de saisies simples - champs de type texte, case à cocher, liste déroulante, bouton radio, etc. - mais il nous reste encore à traiter le cas du champ de formulaire permettant l'envoi d'un fichier. C'est un gros chapitre qui vous attend : il y a beaucoup de choses à découvrir, prenez le temps de bien assimiler toutes les notions présentées !

Création du formulaire

Pour permettre au visiteur de naviguer et sélectionner un fichier pour envoi via un champ de formulaire, il faut utiliser la balise HTML <input type="file">. Pour rappel, et c'est d'ailleurs explicité dans la spécification HTML, pour envoyer un fichier il faut utiliser la méthode POST lors de l'envoi des données du formulaire. En outre, nous y apprenons que l'attribut optionnel enctype doit être défini à "multipart/form-data".

Sans plus tarder, créons sous le répertoire /WEB-INF une page upload.jsp qui affichera un tel formulaire à l'utilisateur :

<%@ page pageEncoding="UTF-8" %>
<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/core" prefix="c" %>
<!DOCTYPE html>
<html>
    <head>
        <meta charset="utf-8" />
        <title>Envoi de fichier</title>
        <link type="text/css" rel="stylesheet" href="<c:url value="/inc/form.css"/>" />
    </head>
    <body>
        <form action="<c:url value="/upload" />" method="post" enctype="multipart/form-data">
            <fieldset>
                <legend>Envoi de fichier</legend>

                <label for="description">Description du fichier</label>
                <input type="text" id="description" name="description" value="" />
                <br />

                <label for="fichier">Emplacement du fichier <span class="requis">*</span></label>
                <input type="file" id="fichier" name="fichier" />
                <br />
                
                <input type="submit" value="Envoyer" class="sansLabel" />
                <br />                
            </fieldset>
        </form>
    </body>
</html>

Remarquez bien aux lignes 11 et 20 :

  • l'utilisation de l'attribut optionnel enctype, dont nous n'avions pas besoin dans nos formulaires d'inscription et de connexion puisqu'ils contenaient uniquement des champs classiques ;

  • la mise en place d'un champ <input type="file"/> dédié à l'envoi de fichiers.

C'est la seule page nécessaire : j'ai réutilisé la même feuille de style CSS que pour nos précédents formulaires.

Récupération des données

Mise en place

Vous commencez à être habitués maintenant : l'étape suivante est la mise en place de la servlet associée à cette page.
Il nous faut donc créer une servlet, que nous allons nommer Upload et qui est presque vide pour l'instant :

package com.sdzee.servlets;

import java.io.IOException;

import javax.servlet.ServletException;
import javax.servlet.http.HttpServlet;
import javax.servlet.http.HttpServletRequest;
import javax.servlet.http.HttpServletResponse;

public class Upload extends HttpServlet {
	public static final String VUE = "/WEB-INF/upload.jsp";

	public void doGet( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException{
		/* Affichage de la page d'envoi de fichiers */
		this.getServletContext().getRequestDispatcher( VUE ).forward( request, response );
	}
	
	public void doPost( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException{
		/* Méthode vide, pour l'instant... */
	}
}

Puis l'associer à la requête HTTP émise par le formulaire, en la déclarant dans le web.xml de notre application :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<web-app>
	...

	<servlet>
		<servlet-name>Upload</servlet-name>
		<servlet-class>com.sdzee.servlets.Upload</servlet-class>
	</servlet>

	...

	<servlet-mapping>
		<servlet-name>Upload</servlet-name>
		<url-pattern>/upload</url-pattern>
	</servlet-mapping>
</web-app>

Avec une telle configuration, nous pouvons accéder au formulaire en nous rendant depuis notre navigateur sur http://localhost:8080/pro/upload (voir la figure suivante).

Image utilisateur

L'étape suivante consiste bien évidemment à compléter notre servlet pour traiter les données reçues !

Traitement des données

Après avoir soumis un tel formulaire, les données envoyées sont dans un format binaire "multipart", et sont disponibles dans le corps de la requête POST.

À ce sujet, une subtilité importante mérite d'être portée à votre attention : ce format de requête n'est pas supporté par les versions de Tomcat antérieures à 7.0.6. L'explication de ce comportement réside principalement dans :

  • la version de l'API servlet utilisée : ce n'est qu'à partir de Java EE 6 que la version 3.0 du conteneur de servlets a été mise en place. L'API en version 2.x ne supporte pas de telles requêtes, elle ne sait gérer que le enctype par défaut ;

  • un bug dans les premières éditions de Tomcat 7 : aucun problème en ce qui nous concerne, car les versions récentes ont corrigé ce problème.

Avec l'API servlet 2.x

Lorsque des données sont envoyées avec le type multipart, les méthodes telles que request.getParameter() retournent toutes null. Il est en théorie possible d'analyser le corps de la requête vous-mêmes en vous basant sur la méthode getInputStream() de l'objet HttpServletRequest, mais c'est un vrai travail d’orfèvre qui requiert une parfaite connaissance de la norme RFC2388 !

La coutume est plutôt d'utiliser Apache Commons FileUpload pour parser les données multipart du formulaire. Cette bibliothèque est une implémentation très robuste de la RFC2388 qui dispose d'excellents guide utilisateur et FAQ (ressources en anglais, mais je vous recommande de parcourir les deux attentivement si vous travaillez avec cette version de l'API servlet). Pour l'utiliser, il est nécessaire de placer les fichiers commons-fileupload.jar et commons-io.jar dans le répertoire /WEB-INF/lib de votre application.

Je vous présente ici succinctement le principe général, mais je ne détaille volontairement pas la démarche et ne vous fais pas mettre en place d'exemple pratique : vous allez le découvrir un peu plus bas, nous allons utiliser dans notre projet la démarche spécifique à l'API servlet 3.0. Voici cependant un exemple montrant ce à quoi devrait ressembler la méthode doPost() de votre servlet d'upload si vous utilisez Apache Commons FileUpload :

...

import org.apache.commons.fileupload.FileItem;
import org.apache.commons.fileupload.FileUploadException;
import org.apache.commons.fileupload.disk.DiskFileItemFactory;
import org.apache.commons.fileupload.servlet.ServletFileUpload;

...

public void doPost(HttpServletRequest request, HttpServletResponse response) throws ServletException, IOException {
    try {
        List<FileItem> items = new ServletFileUpload(new DiskFileItemFactory()).parseRequest(request);
        for (FileItem item : items) {
            if (item.isFormField()) {
                /* Traiter les champs classiques ici (input type="text|radio|checkbox|etc", select, etc). */
                String nomChamp = item.getFieldName();
                String valeurChamp = item.getString();
                /* ... (traitement à faire) */
            } else {
                /* Traiter les champs de type fichier (input type="file"). */
                String nomChamp = item.getFieldName();
                String nomFichier = FilenameUtils.getName(item.getName());
                InputStream contenuFichier = item.getInputStream();
                /* ... (traitement à faire) */
            }
        }
    } catch (FileUploadException e) {
        throw new ServletException("Échec de l'analyse de la requête multipart.", e);
    }

    // ...
}

Je vous renvoie à la documentation de la bibliothèque si vous souhaitez en apprendre davantage sur son fonctionnement.

En guise d'ouverture pour cette solution, une alternative intéressante à ce système serait d'intégrer tout cela dans un Filter qui analyserait le contenu automatiquement et réinsérerait le tout dans la Map des paramètres de la requête, comme s'il s'agissait d'un champ de formulaire classique, rendant ainsi possible de manière transparente :

  • l'utilisation d'un simple request.getParameter() comme lors de la récupération d'un paramètre quelconque ;

  • l'obtention du fichier uploadé via request.getAttribute().

Vous pouvez trouver un tel exemple sur cet excellent article.

Avec l'API servlet 3.0

En ce qui nous concerne, notre application se base sur l'API servlet 3.0, la solution précédente ne nous est donc pas nécessaire ! Dans cette dernière mouture, une nouvelle méthode getParts() est mise à disposition dans l'objet HttpServletRequest, et permet de collecter très simplement les éléments de données de type multipart ! Auparavant, il était impossible de parvenir à cela simplement sans bibliothèque externe.

Pour commencer, nous devons compléter la déclaration de notre servlet dans le fichier web.xml avec une section <multipart-config> afin de faire en sorte que la méthode getParts() fonctionne :

<servlet>
	<servlet-name>Upload</servlet-name>
	<servlet-class>com.sdzee.servlets.Upload</servlet-class>
	<multipart-config>
		<location>c:/fichiers</location>
		<max-file-size>10485760</max-file-size> <!-- 10 Mo -->
		<max-request-size>52428800</max-request-size> <!-- 5 x 10 Mo -->
		<file-size-threshold>1048576</file-size-threshold> <!-- 1 Mo -->
	</multipart-config>
</servlet>

Vous remarquez que cette section s'ajoute au sein de la balise de déclaration <servlet> de notre servlet d'upload. Voici une rapide description des paramètres optionnels existants :

  • <location> contient une URL absolue vers un répertoire du système. Un chemin relatif au contexte de l'application n'est pas supporté dans cette balise, il s'agit bien là d'un chemin absolu vers le système. Cette URL sera utilisée pour stocker temporairement un fichier lors du traitement des fragments d'une requête, lorsque la taille du fichier est plus grande que la taille spécifiée dans <file-size-threshold>. Si vous précisez ici un répertoire qui n'existe pas sur le disque, alors Tomcat enverra une java.io.IOException lorsque vous tenterez d'envoyer un fichier plus gros que cette limite ;

  • <file-size-threshold> précise la taille en octets à partir de laquelle un fichier reçu sera temporairement stocké sur le disque ;

  • <max-file-size> précise la taille maximum en octets autorisée pour un fichier envoyé. Si la taille d'un fichier envoyé dépasse cette limite, le conteneur enverra une exception. En l'occurrence, Tomcat lancera une IllegalStateException ;

  • <max-request-size> précise la taille maximum en octets autorisée pour une requête multipart/form-data. Si la taille totale des données envoyées dans une seule requête dépasse cette limite, le conteneur enverra une exception.

En paramétrant ainsi notre servlet, toutes les données multipart/form-data seront disponibles à travers la méthode request.getParts(). Celle-ci retourne une collection d'éléments de type Part, et doit être utilisée en lieu et place de l'habituelle méthode request.getParameter() pour récupérer les contenus des champs de formulaire.

À l'utilisation, il s'avère que c'est bien plus pratique que d'utiliser directement du pur Apache Commons FileUpload, comme c'était nécessaire avec les versions antérieures de l'API Servlet ! Par contre, je me répète, mais je viens de vous annoncer que les contenus des champs du formulaire allaient maintenant être disponibles en tant que collection d'éléments de type Part et ça, ça va nous poser un petit problème... Car si vous étudiez attentivement l'interface Part, vous vous rendez compte qu'elle est plutôt limitée en termes d'abstraction : c'est simple, elle ne propose tout bonnement aucune méthode permettant de déterminer si une donnée reçue renferme un champ classique ou un champ de type fichier !

Dans ce cas, comment savoir si une requête contient des fichiers ?

Heureusement, il va être facile de nous en sortir par nous-mêmes. Afin de déterminer si les données transmises dans une requête HTTP contiennent d'éventuels fichiers ou non, il suffit d'analyser ses en-têtes. Regardez plutôt ces deux extraits d'en-tête HTTP (commentés) :

// Pour un champ <input type="text"> nommé 'description'
Content-Disposition: form-data; name="description"

// Pour un champ <input type="file"> nommé 'fichier'
Content-Disposition: form-data; name="fichier"; filename="nom_du_fichier.ext"

Comme vous pouvez le constater, la seule différence est la présence d'un attribut nommé filename. Il suffit donc de s'assurer qu'un en-tête contient le mot-clé filename pour être certain que le fragment traité est un fichier.

Tout cela est magnifique, mais comment allons-nous récupérer le contenu des en-têtes relatifs à un fragment donné ?

Comme d'habitude, il n'y a pas de miracle : tout est dans la documentation ! :) Encore une fois, si vous étudiez attentivement l'interface Part, vous constatez qu'elle contient une méthode part.getHeader() qui renvoie l'en-tête correspondant à un élément. Exactement ce qu'il nous faut !

Ainsi, nous allons pouvoir examiner le contenu des en-têtes relatifs à un fragment et y vérifier la présence du mot-clé filename, afin de savoir si le champ traité est de type fichier ou non.

Lançons-nous, et implémentons un début de méthode doPost() dans notre servlet d'upload :

...

public static final String CHAMP_DESCRIPTION = "description";
public static final String CHAMP_FICHIER     = "fichier";

...

public void doPost( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException{
    /* Récupération du contenu du champ de description */
    String description = request.getParameter( CHAMP_DESCRIPTION );
    request.setAttribute( CHAMP_DESCRIPTION, description );

    /*
     * Les données reçues sont multipart, on doit donc utiliser la méthode
     * getPart() pour traiter le champ d'envoi de fichiers.
     */
    Part part = request.getPart( CHAMP_FICHIER );
        
    /*
     * Il faut déterminer s'il s'agit d'un champ classique 
     * ou d'un champ de type fichier : on délègue cette opération 
     * à la méthode utilitaire getNomFichier().
     */
    String nomFichier = getNomFichier( part );

    /*
     * Si la méthode a renvoyé quelque chose, il s'agit donc d'un champ
     * de type fichier (input type="file").
     */
    if ( nomFichier != null && !nomFichier.isEmpty() ) {
        String nomChamp = part.getName();
        request.setAttribute( nomChamp, nomFichier );
    }
	   
    this.getServletContext().getRequestDispatcher( VUE ).forward( request, response );
}
	
/* 
 * Méthode utilitaire qui a pour unique but d'analyser l'en-tête "content-disposition",
 * et de vérifier si le paramètre "filename"  y est présent. Si oui, alors le champ traité
 * est de type File et la méthode retourne son nom, sinon il s'agit d'un champ de formulaire 
 * classique et la méthode retourne null. 
 */
private static String getNomFichier( Part part ) {
    /* Boucle sur chacun des paramètres de l'en-tête "content-disposition". */
    for ( String contentDisposition : part.getHeader( "content-disposition" ).split( ";" ) ) {
    	/* Recherche de l'éventuelle présence du paramètre "filename". */
        if ( contentDisposition.trim().startsWith("filename") ) {
            /* Si "filename" est présent, alors renvoi de sa valeur, c'est-à-dire du nom de fichier. */
            return contentDisposition.substring( contentDisposition.indexOf( '=' ) + 1 );
        }
    }
    /* Et pour terminer, si rien n'a été trouvé... */
    return null;
}

Cette ébauche est assez commentée pour que vous puissiez comprendre son fonctionnement sans problème. À la ligne 16 nous accédons au fragment correspondant au champ fichier du formulaire, puis nous analysons son en-tête pour déterminer s'il s'agit d'un champ de type fichier ou non.

Je vous donne pour finir des précisions au sujet de la méthode utilitaire getNomFichier(). Je vous l'ai annoncé un peu plus tôt, l'en-tête HTTP lu est de la forme :

Content-Disposition: form-data; filename="nomdufichier.ext"

Afin de sélectionner uniquement la valeur du paramètre filename, je réalise dans la méthode utilitaire :

  • un part.getHeader( "content-disposition" ), afin de ne traiter que la ligne de l'en-tête concernant le content-disposition. Par ailleurs, vous pouvez remarquer que la méthode ne prête aucune attention à la casse dans l'argument que vous lui passez, c'est-à-dire aux éventuelles majuscules qu'il contient : que vous écriviez "content-disposition", "Content-disposition" ou encore "Content-Disposition", c'est toujours le même en-tête HTTP qui sera ciblé ;

  • un split( ";" ), afin de distinguer les différents éléments constituant la ligne, séparés comme vous pouvez le constater dans l'exemple d'en-tête ci-dessus par un ";" ;

  • un startsWith( "filename" ), afin de ne sélectionner que la chaîne commençant par filename ;

  • un substring(), afin de ne finalement sélectionner que la valeur associée au paramètre filename, contenue après le caractère "=" .

Avec tous ces détails, vous devriez comprendre parfaitement comment tout cela s'organise.

Modifions alors notre JSP afin d'afficher les valeurs lues et stockées dans les attributs de requêtes description et fichier, que j'ai mis en place dans notre servlet :

<%@ page pageEncoding="UTF-8" %>
<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/core" prefix="c" %>
<!DOCTYPE html>
<html>
    <head>
        <meta charset="utf-8" />
        <title>Envoi de fichier</title>
        <link type="text/css" rel="stylesheet" href="form.css">
    </head>
    <body>
        <form action="upload" method="post" enctype="multipart/form-data">
            <fieldset>
                <legend>Envoi de fichier</legend>

                <label for="description">Description du fichier</label>
                <input type="text" id="description" name="description" value="" />
                <span class="succes"><c:out value="${description}" /></span>
                <br />
                

                <label for="fichier">Emplacement du fichier <span class="requis">*</span></label>
                <input type="file" id="fichier" name="fichier" />
                <span class="succes"><c:out value="${fichier}" /></span>
                <br />
                
                <input type="submit" value="Envoyer" class="sansLabel" />
                <br />                 
            </fieldset>
        </form>
    </body>
</html>

Je ne fais ici que réafficher le contenu des champs, à savoir le texte de description et le titre du fichier sélectionné par l'utilisateur, aux lignes 17 et 23. Je n'ai volontairement pas ajouté d'étapes de validation sur ces deux champs, afin de ne pas surcharger le code de ce chapitre inutilement. Après tout, vous savez déjà comment procéder : il suffit de suivre exactement le même principe que lorsque nous avions mis en place des validations sur les champs de nos formulaires d'inscription et de connexion dans les chapitres précédents.

Nous pouvons dorénavant tester notre ébauche ! J'ai, pour ma part, précisé ces données dans mon formulaire, comme vous pouvez le constater à la figure suivante (à adapter à votre cas selon le fichier que vous allez choisir).

Exemple de données dans le formulaire
Exemple de données dans le formulaire

Et j'ai obtenu ce résultat (voir la figure suivante).

Rendu après envoi
Rendu après envoi

Pour ceux d'entre vous qui utilisent le navigateur Internet Explorer, vous allez obtenir un rendu sensiblement différent, comme vous pouvez le voir sur la figure suivante.

Rendu après envoi sous IE
Rendu après envoi sous IE

Vous constatez que :

  • le nom du fichier a correctement été extrait, mais est entouré de guillemets ;

  • avec Internet Explorer, le nom du fichier contient en réalité le chemin complet du fichier sur la machine du client...

Afin de pallier les différents petits soucis que nous venons de rencontrer, nous devons apporter quelques modifications à notre servlet.
Dans le bloc if traitant le champ fichier, pour corriger le bug IE :

/*
 * Si la méthode a renvoyé quelque chose, il s'agit donc d'un champ
 * de type fichier (input type="file").
 */
if ( nomFichier != null && !nomFichier.isEmpty() ) {
    String nomChamp = part.getName();

    /*
     * Antibug pour Internet Explorer, qui transmet pour une raison
     * mystique le chemin du fichier local à la machine du client...
     * 
     * Ex : C:/dossier/sous-dossier/fichier.ext
     * 
     * On doit donc faire en sorte de ne sélectionner que le nom et
     * l'extension du fichier, et de se débarrasser du superflu.
     */
    nomFichier = nomFichier.substring( nomFichier.lastIndexOf( '/' ) + 1 )
            .substring( nomFichier.lastIndexOf( '\\' ) + 1 );

    request.setAttribute( nomChamp, nomFichier );
}

Et dans la méthode utilitaire, à la ligne 17 pour retirer les guillemets superflus :

/*
 * Méthode utilitaire qui a pour unique but d'analyser l'en-tête
 * "content-disposition", et de vérifier si le paramètre "filename" y est
 * présent. Si oui, alors le champ traité est de type File et la méthode
 * retourne son nom, sinon il s'agit d'un champ de formulaire classique et
 * la méthode retourne null.
 */
private static String getNomFichier( Part part ) {
    /* Boucle sur chacun des paramètres de l'en-tête "content-disposition". */
    for ( String contentDisposition : part.getHeader( "content-disposition" ).split( ";" ) ) {
        /* Recherche de l'éventuelle présence du paramètre "filename". */
        if ( contentDisposition.trim().startsWith( "filename" ) ) {
            /*
             * Si "filename" est présent, alors renvoi de sa valeur,
             * c'est-à-dire du nom de fichier sans guillemets.
             */
            return contentDisposition.substring( contentDisposition.indexOf( '=' ) + 1 ).trim().replace( "\"", "" );
        }
    }
    /* Et pour terminer, si rien n'a été trouvé... */
    return null;
}

Je vous laisse analyser ces deux petites corrections par vous-mêmes, il s'agit uniquement de bricolages sur les String qui posaient problème !
Vous pouvez maintenant tester, et vérifier que vous obtenez le résultat indiqué à la figure suivante, peu importe le navigateur utilisé.

Image utilisateur

La différence entre la théorie et la pratique

Dans le code de notre servlet, j'ai utilisé la méthode request.getParameter() pour accéder au contenu du champ description, qui est un simple champ de type texte. « Logique ! » vous dites-vous, nous avons toujours fait comme ça auparavant et il n'y a pas de raison pour que cela change ! Eh bien détrompez-vous...

Comme je vous l'annonçais dans le court passage sur les moyens à mettre en place avec l'API servlet en version 2.x, avant la version 3.0 un appel à la méthode request.getParameter() renvoyait null dès lors que le type des données envoyées par un formulaire était multipart. Depuis la version 3.0, les spécifications ont changé et nous pouvons maintenant y trouver ce passage au sujet de l'envoi de fichiers :

Citation : Spécifications de l'API servlet 3.0

For parts with form-data as the Content-Disposition, but without a filename, the string value of the part will also be available via the getParameter / getParameterValues methods on HttpServletRequest, using the name of the part.

Pour les non-anglophones, ce passage explicite noir sur blanc que lors de la réception de données issues d'un formulaire, envoyées avec le type multipart, la méthode request.getParameter() doit pouvoir être utilisée pour récupérer le contenu des champs qui ne sont pas des fichiers.

Et alors, où est le problème ? C'est bien ce que nous avons fait ici, n'est-ce pas ?

Le problème est ici relativement sournois. En effet, ce que nous avons fait fonctionne, mais uniquement parce que nous utilisons le serveur d'applications Tomcat 7 ! Alors qu'habituellement, Tomcat souffre de carences en comparaison à ses confrères comme GlassFish ou JBoss, il se distingue cette fois en respectant à la lettre ce passage de la norme.

Par contre, le serveur considéré comme LA référence des serveurs d'applications Java EE - le serveur GlassFish 3 développé par Oracle - ne remplissait toujours pas cette fonctionnalité il y a quelques mois de ça ! En réalité, il se comportait toujours comme avec les anciennes versions de l'API, ainsi un appel à la méthode request.getParameter() retournait null... C'était plutôt étrange, dans la mesure où cette spécification de l'API servlet date tout de même de 2009 ! Heureusement, plus de deux ans après la première sortie de GlassFish en version 3, ce problème qui avait depuis été reporté comme un bug, a finalement été corrigé dans la dernière version 3.1.2 du serveur.

Bref, vous comprenez maintenant mieux le titre de ce paragraphe : en théorie, tout est censé fonctionner correctement, mais dans la pratique ce n'est pas encore le cas partout, et selon le serveur que vous utilisez il vous faudra parfois ruser pour parvenir à vos fins.

Du coup, comment faire sur un serveur qui ne respecte pas ce passage de la norme ?

Eh bien dans un tel cas, il va falloir que nous récupérions nous-mêmes le contenu binaire de l'élément Part correspondant au champ de type texte, et le reconstruire sous forme d'un String. Appétissant n'est-ce pas ? :D

Ne vous inquiétez pas, nous avons déjà presque tout mis en place dans notre servlet, les modifications vont être minimes ! Dans notre code, nous disposons déjà d'une méthode utilitaire getNomfichier() qui nous permet de savoir si un élément Part concerne un champ de type fichier ou un champ classique. Le seul vrai travail va être de créer la méthode responsable de la reconstruction dont je viens de vous parler.

...

public void doPost( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException {
    ...

    Part part = request.getPart( CHAMP_FICHIER );
    /*
     * Il faut déterminer s'il s'agit d'un champ classique 
     * ou d'un champ de type fichier : on délègue cette opération 
     * à une méthode utilitaire getNomFichier().
     */
    String nomFichier = getNomFichier( part );
    if ( nomFichier == null ) {
        /* La méthode a renvoyé null, il s'agit donc d'un champ classique ici (input type="text|radio|checkbox|etc", select, etc). */
        String nomChamp = part.getName();
        /* Récupération du contenu du champ à l'aide de notre nouvelle méthode */
        String valeurChamp = getValeur( part );
        request.setAttribute( nomChamp, valeurChamp );
    } else if ( !nomFichier.isEmpty() ) {
        /* La méthode a renvoyé quelque chose, il s'agit donc d'un champ de type fichier (input type="file"). */
        ...
    }
    ...
}

/*
 * Méthode utilitaire qui a pour unique but de lire l'InputStream contenu
 * dans l'objet part, et de le convertir en une banale chaîne de caractères.
 */
private String getValeur( Part part ) throws IOException {
    BufferedReader reader = new BufferedReader( new InputStreamReader( part.getInputStream(), "UTF-8" ) );
    StringBuilder valeur = new StringBuilder();
    char[] buffer = new char[1024];
    int longueur = 0;
    while ( ( longueur = reader.read( buffer ) ) > 0 ) {
        valeur.append( buffer, 0, longueur );
    }
    return valeur.toString();
}

La modification importante dans le code de la méthode doPost() est la décomposition de la vérification du retour de la méthode getNomFichier() en un if / else if. Si la méthode retourne null, alors nous savons que nous avons affaire à un champ classique, et nous devons alors récupérer son contenu avec la nouvelle méthode utilitaire getValeur() que nous venons de mettre en place.

En ce qui concerne la méthode utilitaire en elle-même, encore une fois c'est du bricolage de flux et de String, rien de bien passionnant... du pur Java comme on l'aime chez nous !

Cette nouvelle solution n'apporte aucune nouvelle fonctionnalité, mais offre l'avantage d'être multiplateforme, alors que le code de notre exemple précédent ne fonctionnait que sous certains serveurs. Au final, vous voyez que ce n'est pas si tordu, mais c'est quand même bien moins intuitif et agréable qu'en utilisant directement la méthode request.getParameter() : il est ici nécessaire de faire appel à la méthode getValeur() sur chaque champ de type texte dont les données sont envoyées à travers un formulaire de type multipart. Espérons que les quelques serveurs d’applications qui sont encore à la traîne comblent ce manque rapidement, afin que les développeurs comme vous et moi puissent se passer de cette tambouille peu ragoûtante. :o

Enregistrement du fichier

Maintenant que nous sommes capables de récupérer les données envoyées depuis notre formulaire, nous pouvons nous attaquer à la gestion du fichier en elle-même : la lecture du fichier envoyé et son écriture sur le disque !

Définition du chemin physique

Commençons par définir un nom de répertoire physique dans lequel nous allons écrire nos fichiers sur le disque. Rappelez-vous : le chemin que nous avons précisé dans le champ <location> de la section <multipart-config> est uniquement utilisé par l'API servlet pour stocker les fichiers de manière temporaire. Ce chemin ne sera pas récupérable ailleurs, et donc pas réutilisable.

Il y a plusieurs solutions possibles ici : nous pouvons nous contenter d'écrire en dur le chemin dans une constante directement au sein de notre servlet, ou encore mettre en place un fichier Properties dans lequel nous préciserons le chemin. Dans notre exemple, nous allons utiliser un autre moyen : nous allons passer le chemin à notre servlet via un paramètre d’initialisation. Si vous vous souvenez d'un de nos tout premiers chapitres, celui où nous avons découvert la servlet, vous devez également vous souvenir des options de déclaration d'une servlet dans le fichier web.xml, notamment d'un bloc nommé <init-param>. C'est celui-ci que nous allons mettre en place dans la déclaration de notre servlet d'upload :

<servlet>
	<servlet-name>Upload</servlet-name>
	<servlet-class>com.sdzee.servlets.Upload</servlet-class>
	<init-param>
		<param-name>chemin</param-name> 
		<param-value>/fichiers/</param-value> 
	</init-param>
	<multipart-config>
		<location>c:/fichiers</location>
		<max-file-size>10485760</max-file-size> <!-- 10 Mo -->
		<max-request-size>52428800</max-request-size> <!-- 5 x 10 Mo -->
		<file-size-threshold>1048576</file-size-threshold> <!-- 1 Mo -->
	</multipart-config>
</servlet>

En procédant ainsi, notre servlet va pouvoir accéder à un paramètre nommé chemin, disponible à travers la méthode getInitParameter() de l'objet ServletConfig !

Écriture du fichier sur le disque

Reprenons maintenant notre servlet pour y récupérer ce fameux chemin, et mettre en place proprement l'ouverture des flux dans une méthode dédiée à l'écriture du fichier :

...

public static final String CHEMIN        = "chemin";
public static final int TAILLE_TAMPON = 10240; // 10 ko

...

public void doPost( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException {
    /*
     * Lecture du paramètre 'chemin' passé à la servlet via la déclaration
     * dans le web.xml
     */
    String chemin = this.getServletConfig().getInitParameter( CHEMIN );

    /* Récupération du contenu du champ de description */
    String description = request.getParameter( CHAMP_DESCRIPTION );
    request.setAttribute( CHAMP_DESCRIPTION, description );

    /*
     * Les données reçues sont multipart, on doit donc utiliser la méthode
     * getPart() pour traiter le champ d'envoi de fichiers.
     */
    Part part = request.getPart( CHAMP_FICHIER );
        
    /*
     * Il faut déterminer s'il s'agit d'un champ classique 
     * ou d'un champ de type fichier : on délègue cette opération 
     * à la méthode utilitaire getNomFichier().
     */
    String nomFichier = getNomFichier( part );

    /*
     * Si la méthode a renvoyé quelque chose, il s'agit donc d'un champ
     * de type fichier (input type="file").
     */
    if ( nomFichier != null && !nomFichier.isEmpty() ) {
        String nomChamp = part.getName();
        /*
         * Antibug pour Internet Explorer, qui transmet pour une raison
         * mystique le chemin du fichier local à la machine du client...
         * 
         * Ex : C:/dossier/sous-dossier/fichier.ext
         * 
         * On doit donc faire en sorte de ne sélectionner que le nom et
         * l'extension du fichier, et de se débarrasser du superflu.
         */
         nomFichier = nomFichier.substring( nomFichier.lastIndexOf( '/' ) + 1 )
                .substring( nomFichier.lastIndexOf( '\\' ) + 1 );

        /* Écriture du fichier sur le disque */
        ecrireFichier( part, nomFichier, chemin );

        request.setAttribute( nomChamp, nomFichier );
    }

    this.getServletContext().getRequestDispatcher( VUE ).forward( request, response );
}

...

/*
 * Méthode utilitaire qui a pour but d'écrire le fichier passé en paramètre
 * sur le disque, dans le répertoire donné et avec le nom donné.
 */
private void ecrireFichier( Part part, String nomFichier, String chemin ) throws IOException {
    /* Prépare les flux. */
    BufferedInputStream entree = null;
    BufferedOutputStream sortie = null;
    try {
        /* Ouvre les flux. */
        entree = new BufferedInputStream( part.getInputStream(), TAILLE_TAMPON );
        sortie = new BufferedOutputStream( new FileOutputStream( new File( chemin + nomFichier ) ),
                TAILLE_TAMPON );
 
        /* ... */
    } finally {
        try {
            sortie.close();
        } catch ( IOException ignore ) {
        }
        try {
            entree.close();
        } catch ( IOException ignore ) {
        }
    }
}

Ici, nous pourrions très bien utiliser directement les flux de type InputStream et FileOutputStream, mais les objets BufferedInputStream et BufferedOutputStream permettent, via l'utilisation d'une mémoire tampon, une gestion plus souple de la mémoire disponible sur le serveur :

  • dans le flux entree, il nous suffit de récupérer le flux directement depuis la méthode getInputStream() de l'objet Part. Nous décorons ensuite ce flux avec un BufferedInputStream, avec ici dans l'exemple un tampon de 10 ko ;

  • dans le flux sortie, nous devons mettre en place un fichier sur le disque, en vue d'y écrire ensuite le contenu de l'entrée. Nous décorons ensuite ce flux avec un BufferedOutputStream, avec ici dans l'exemple un tampon de 10 ko.

Ceci fait, il ne nous reste plus qu'à mettre en place le tampon et à écrire notre fichier sur le disque. Voici la méthode complétée :

/*
 * Méthode utilitaire qui a pour but d'écrire le fichier passé en paramètre
 * sur le disque, dans le répertoire donné et avec le nom donné.
 */
private void ecrireFichier( Part part, String nomFichier, String chemin ) throws IOException {
    /* Prépare les flux. */
    BufferedInputStream entree = null;
    BufferedOutputStream sortie = null;
    try {
        /* Ouvre les flux. */
        entree = new BufferedInputStream( part.getInputStream(), TAILLE_TAMPON );
        sortie = new BufferedOutputStream( new FileOutputStream( new File( chemin + nomFichier ) ),
                TAILLE_TAMPON );

        /*
         * Lit le fichier reçu et écrit son contenu dans un fichier sur le
         * disque.
         */
        byte[] tampon = new byte[TAILLE_TAMPON];
        int longueur;
        while ( ( longueur = entree.read( tampon ) ) > 0 ) {
            sortie.write( tampon, 0, longueur );
        }
    } finally {
        try {
            sortie.close();
        } catch ( IOException ignore ) {
        }
        try {
            entree.close();
        } catch ( IOException ignore ) {
        }
    }
}

À l'aide d'un tableau d'octets jouant le rôle de tampon, la boucle ici mise en place parcourt le contenu du fichier reçu et l'écrit morceau par morceau dans le fichier créé sur le disque. Si vous n'êtes pas familiers avec la manipulation de fichiers en Java, ou si vous avez oublié comment cela fonctionne, vous pouvez jeter un œil à ce chapitre du cours de Java.

Test du formulaire d'upload

Il ne nous reste maintenant plus qu'à vérifier que tout se déroule correctement.

Avec la configuration mise en place sur mon poste, fonctionnant sous Windows et Tomcat tournant sur le disque C:\, si je reprends les mêmes données que dans les exemples précédents, j'obtiens ce résultat (voir la figure suivante).

Image utilisateur

Alors après validation, le répertoire C:\fichiers de mon disque contient bien une copie du fichier eclipse.ini, comme l'indique la figure suivante.

Image utilisateur

Ça y est, vous êtes maintenant capables de récupérer des fichiers envoyés par vos utilisateurs ! :)

Problèmes et limites

Tout cela semble bien joli, mais nous allons un peu vite en besogne. En effet, plusieurs problématiques importantes se posent avec la solution mise en place :

  1. nous ne gérons pas les fichiers de mêmes noms ;

  2. nous ne savons pas éviter les doublons ;

  3. nous n'avons pas réfléchi à l'endroit choisi pour le stockage.

Comment gérer les fichiers de mêmes noms ?

Le plus simple, c'est de toujours renommer les fichiers reçus avant de les enregistrer sur le disque. Tout un tas de solutions, que vous pouvez combiner, s'offrent alors à vous :

  • ajouter un suffixe à votre fichier si un fichier du même nom existe déjà sur le disque ;

  • placer vos fichiers dans des répertoires différents selon leur type ou leur extension ;

  • renommer, préfixer ou suffixer vos fichiers par un timestamp ;

  • vous baser sur un hashCode du contenu binaire du fichier pour générer une arborescence et un nom unique ;

  • etc.

À vous de définir quelle(s) solution(s) convien(nen)t le mieux aux contraintes de votre projet.

Comment éviter les doublons ?

Là, il s'agit plus d'une optimisation que d'un réel problème. Mais effectivement, si votre application est vouée à être massivement utilisée, vous pourriez éventuellement juger intéressant d'économiser un peu d'espace disque sur votre serveur en ne réenregistrant pas un fichier qui existe déjà sur le disque. Autrement dit, faire en sorte que si un utilisateur envoie un fichier qu'un autre utilisateur a déjà envoyé par le passé, votre application sache le reconnaître rapidement et agir en conséquence.

Comme vous devez vous en douter, c'est un travail un peu plus ardu que la simple gestion des fichiers de mêmes noms que nous venons d'aborder. Toutefois, une des solutions précédentes peut convenir : en vous basant sur un hashCode du contenu binaire du fichier pour générer une arborescence et un nom unique, vous pouvez ainsi à la fois vous affranchir du nom que l'utilisateur a donné à son fichier, et vous assurer qu'un contenu identique ne sera pas dupliqué à deux endroits différents sur votre disque.

Exemple :

  1. un utilisateur envoie un fichier nommé pastèque.jpg ;

  2. votre application le reçoit, et génère un hashCode basé sur son contenu, par exemple a8cb45e3d6f1dd5e ;

  3. elle stocke alors le fichier dans l'arborescence /a8cb/45e3/d6f1/dd5e.jpg, construite à partir du hashCode ;

  4. un autre utilisateur envoie plus tard un fichier nommé watermelon.jpg, dont le contenu est exactement identique au précédent fichier ;

  5. votre application le reçoit, et génère alors le même hashCode que précédemment, puisque le contenu est identique ;

  6. elle se rend alors compte que l'arborescence /a8cb/45e3/d6f1/dd5e.jpg existe déjà, et saute l'étape d'écriture sur le disque.

Bien évidemment cela demande un peu de réflexion et d'ajustements. Il faudrait en effet générer un hashCode qui soit absolument unique : si deux contenus différents peuvent conduire au même hashCode, alors ce système ne fonctionne plus ! Mais c'est une piste sérieuse qui peut, si elle est bien développée, remplir la mission sans accrocs. ;)

Où stocker les fichiers reçus ?

C'est en effet une bonne question, qui mérite qu'on s'y attarde un instant. A priori, deux possibilités s'offrent à nous :

  • stocker les fichiers au sein de l'application web, dans un sous-répertoire du dossier WebContent d'Eclipse par exemple ;

  • stocker les fichiers en dehors de l'application, dans un répertoire du disque local.

Vous avez ici aveuglément suivi mes consignes, et ainsi implémenté la seconde option. En effet, dans l'exemple j'ai bien enregistré le fichier dans un répertoire placé à la racine de mon disque local. Mais vous devez vous rendre compte que cette solution peut poser un problème important : tous les fichiers placés en dehors de l'application, un peu à la manière des fichiers placés sous son répertoire /WEB-INF, sont invisibles au contexte web, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas accessibles directement via une URL. Autrement dit, vous ne pourrez pas proposer aux utilisateurs de télécharger ces fichiers !

Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir opté pour la première solution ? o_O

Eh bien tout simplement parce que si elle a l'avantage de pouvoir rendre disponibles les fichiers directement aux utilisateurs, puisque tout fichier placé sous la racine d'une application est accessible directement via une URL, elle présente un autre inconvénient : en stockant les fichiers directement dans le conteneur de votre application, vous les rendez vulnérables à un écrasement lors d'un prochain redémarrage serveur ou d'un prochain redéploiement de l'application.

Vous en apprendrez plus à ce sujet dans les annexes du cours, contentez-vous pour le moment de retenir la pratique qui découle de ces contraintes : il est déconseillé de stocker les fichiers uploadés par les utilisateurs dans le conteneur.

Mais alors, comment faire pour rendre nos fichiers externes disponibles au téléchargement ?

La réponse à cette question nécessite un peu de code et d'explications, et vous attend dans le chapitre suivant !

Rendre le tout entièrement automatique

Dans le cas d'un petit formulaire comme celui de notre exemple, tout va bien. Nous sommes là pour apprendre, nous avons le temps de perdre notre temps ( :D ) à développer des méthodes utilitaires et à réfléchir à des solutions adaptées. Mais dans une vraie application, des formulaires qui contiennent des champs de type fichier, vous risquez d'en rencontrer plus d'un ! Et vous allez vite déchanter quand vous aurez à créer toutes les servlets responsables des traitements...

L'idéal, ça serait de pouvoir continuer à utiliser les méthodes request.getParameter() comme si de rien n'était ! Eh bien pour cela, pas de miracle, il faut mettre en place un filtre qui va se charger d'effectuer les vérifications et conversions nécessaires, et qui va rendre disponible le contenu des fichiers simplement. C'est un travail conséquent et plutôt difficile. Plutôt que de vous faire coder le tout à partir de zéro, je vais vous laisser admirer la superbe classe présentée dans cet excellent article. C'est en anglais, mais le code est extrêmement clair et professionnel, essayez d'y jeter un œil et de le comprendre.

Intégration dans MVC

Nous avons déjà fourni beaucoup d'efforts, mais il nous reste encore une étape importante à franchir : nous devons encore intégrer ce que nous venons de mettre en place dans notre architecture MVC. Nous l'avons déjà fait avec le formulaire d’inscription et de connexion, vous devez commencer à être habitués ! Il va nous falloir :

  • créer un bean représentant les données manipulées, en l'occurrence il s'agit d'un fichier et de sa description ;

  • créer un objet métier qui regroupe les traitements jusqu'à présent réalisés dans la servlet ;

  • en profiter pour y ajouter des méthodes de validation de la description et du fichier, et ainsi permettre une gestion fine des erreurs et exceptions ;

  • reprendre la servlet pour l'adapter aux objets du modèle fraîchement créés ;

  • modifier la page JSP pour qu'elle récupère les nouvelles informations qui lui seront transmises.

Le plus gros du travail va se situer dans l'objet métier responsable des traitements et validations. C'est là que nous allons devoir réfléchir un petit peu, afin de trouver un moyen efficace pour gérer toutes les exceptions possibles lors de la réception de données issues de notre formulaire. Sans plus attendre, voici les codes commentés et expliqués...

Création du bean représentant un fichier

Commençons par le plus simple. Un fichier étant représenté par son nom et sa description, nous avons uniquement besoin d'un bean que nous allons nommer Fichier, qui contiendra deux propriétés et que nous allons placer comme ses confrères dans le package com.sdzee.beans :

package com.sdzee.beans;

public class Fichier {

    private String description;
    private String nom;

    public String getDescription() {
        return description;
    }

    public void setDescription( String description ) {
        this.description = description;
    }

    public String getNom() {
        return nom;
    }

    public void setNom( String nom ) {
        this.nom = nom;
    }
}

Jusque-là, ça va...

Création de l'objet métier en charge du traitement du formulaire

Arrivés là, les choses se compliquent un peu pour nous :

  • pour assurer la validation des champs, nous allons simplement vérifier que le champ description est renseigné et qu'il contient au moins 15 caractères, et nous allons vérifier que le champ fichier existe bien et contient bien des données ;

  • pour assurer la gestion des erreurs, nous allons, comme pour nos systèmes d'inscription et de connexion, initialiser une Map d'erreurs et une chaîne contenant le résultat final du processus.

La difficulté va ici trouver sa source dans la gestion des éventuelles erreurs qui peuvent survenir. À la différence de simples champs texte, la manipulation d'un fichier fait intervenir beaucoup de composants différents, chacun pouvant causer des exceptions bien particulières. Je vous donne le code pour commencer, celui de l'objet métier UploadForm placé dans le package com.sdzee.forms, et nous en reparlons ensuite. Ne paniquez pas s'il vous semble massif, plus de la moitié des lignes sont des commentaires destinés à vous en faciliter la compréhension ! ;)

package com.sdzee.forms;

import java.io.BufferedInputStream;
import java.io.BufferedOutputStream;
import java.io.File;
import java.io.FileOutputStream;
import java.io.IOException;
import java.io.InputStream;
import java.util.HashMap;
import java.util.Map;

import javax.servlet.ServletException;
import javax.servlet.http.HttpServletRequest;
import javax.servlet.http.Part;

import com.sdzee.beans.Fichier;

public final class UploadForm {
    private static final String CHAMP_DESCRIPTION = "description";
    private static final String CHAMP_FICHIER     = "fichier";
    private static final int    TAILLE_TAMPON     = 10240;                        // 10 ko

    private String              resultat;
    private Map<String, String> erreurs           = new HashMap<String, String>();

    public String getResultat() {
        return resultat;
    }

    public Map<String, String> getErreurs() {
        return erreurs;
    }

    public Fichier enregistrerFichier( HttpServletRequest request, String chemin ) {
        /* Initialisation du bean représentant un fichier */
        Fichier fichier = new Fichier();

        /* Récupération du champ de description du formulaire */
        String description = getValeurChamp( request, CHAMP_DESCRIPTION );

        /*
         * Récupération du contenu du champ fichier du formulaire. Il faut ici
         * utiliser la méthode getPart(), comme nous l'avions fait dans notre
         * servlet auparavant.
         */
        String nomFichier = null;
        InputStream contenuFichier = null;
        try {
            Part part = request.getPart( CHAMP_FICHIER );
            /*
             * Il faut déterminer s'il s'agit bien d'un champ de type fichier :
             * on délègue cette opération à la méthode utilitaire
             * getNomFichier().
             */
            nomFichier = getNomFichier( part );

            /*
             * Si la méthode a renvoyé quelque chose, il s'agit donc d'un
             * champ de type fichier (input type="file").
             */
            if ( nomFichier != null && !nomFichier.isEmpty() ) {
                /*
                 * Antibug pour Internet Explorer, qui transmet pour une
                 * raison mystique le chemin du fichier local à la machine
                 * du client...
                 * 
                 * Ex : C:/dossier/sous-dossier/fichier.ext
                 * 
                 * On doit donc faire en sorte de ne sélectionner que le nom
                 * et l'extension du fichier, et de se débarrasser du
                 * superflu.
                 */
                nomFichier = nomFichier.substring( nomFichier.lastIndexOf( '/' ) + 1 )
                        .substring( nomFichier.lastIndexOf( '\\' ) + 1 );

                /* Récupération du contenu du fichier */
                contenuFichier = part.getInputStream();

            }
        } catch ( IllegalStateException e ) {
            /*
             * Exception retournée si la taille des données dépasse les limites
             * définies dans la section <multipart-config> de la déclaration de
             * notre servlet d'upload dans le fichier web.xml
             */
            e.printStackTrace();
            setErreur( CHAMP_FICHIER, "Les données envoyées sont trop volumineuses." );
        } catch ( IOException e ) {
            /*
             * Exception retournée si une erreur au niveau des répertoires de
             * stockage survient (répertoire inexistant, droits d'accès
             * insuffisants, etc.)
             */
            e.printStackTrace();
            setErreur( CHAMP_FICHIER, "Erreur de configuration du serveur." );
        } catch ( ServletException e ) {
            /*
             * Exception retournée si la requête n'est pas de type
             * multipart/form-data. Cela ne peut arriver que si l'utilisateur
             * essaie de contacter la servlet d'upload par un formulaire
             * différent de celui qu'on lui propose... pirate ! :|
             */
            e.printStackTrace();
            setErreur( CHAMP_FICHIER,
                    "Ce type de requête n'est pas supporté, merci d'utiliser le formulaire prévu pour envoyer votre fichier." );
        }

        /* Si aucune erreur n'est survenue jusqu'à présent */
        if ( erreurs.isEmpty() ) {
            /* Validation du champ de description. */
            try {
                validationDescription( description );
            } catch ( Exception e ) {
                setErreur( CHAMP_DESCRIPTION, e.getMessage() );
            }
            fichier.setDescription( description );

            /* Validation du champ fichier. */
            try {
                validationFichier( nomFichier, contenuFichier );
            } catch ( Exception e ) {
                setErreur( CHAMP_FICHIER, e.getMessage() );
            }
            fichier.setNom( nomFichier );
        }

        /* Si aucune erreur n'est survenue jusqu'à présent */
        if ( erreurs.isEmpty() ) {
            /* Écriture du fichier sur le disque */
            try {
                ecrireFichier( contenuFichier, nomFichier, chemin );
            } catch ( Exception e ) {
                setErreur( CHAMP_FICHIER, "Erreur lors de l'écriture du fichier sur le disque." );
            }
        }

        /* Initialisation du résultat global de la validation. */
        if ( erreurs.isEmpty() ) {
            resultat = "Succès de l'envoi du fichier.";
        } else {
            resultat = "Échec de l'envoi du fichier.";
        }

        return fichier;
    }

    /*
     * Valide la description saisie.
     */
    private void validationDescription( String description ) throws Exception {
        if ( description != null ) {
            if ( description.length() < 15 ) {
                throw new Exception( "La phrase de description du fichier doit contenir au moins 15 caractères." );
            }
        } else {
            throw new Exception( "Merci d'entrer une phrase de description du fichier." );
        }
    }

    /*
     * Valide le fichier envoyé.
     */
    private void validationFichier( String nomFichier, InputStream contenuFichier ) throws Exception {
        if ( nomFichier == null || contenuFichier == null ) {
            throw new Exception( "Merci de sélectionner un fichier à envoyer." );
        }
    }

    /*
     * Ajoute un message correspondant au champ spécifié à la map des erreurs.
     */
    private void setErreur( String champ, String message ) {
        erreurs.put( champ, message );
    }

    /*
     * Méthode utilitaire qui retourne null si un champ est vide, et son contenu
     * sinon.
     */
    private static String getValeurChamp( HttpServletRequest request, String nomChamp ) {
        String valeur = request.getParameter( nomChamp );
        if ( valeur == null || valeur.trim().length() == 0 ) {
            return null;
        } else {
            return valeur;
        }
    }

    /*
     * Méthode utilitaire qui a pour unique but d'analyser l'en-tête
     * "content-disposition", et de vérifier si le paramètre "filename" y est
     * présent. Si oui, alors le champ traité est de type File et la méthode
     * retourne son nom, sinon il s'agit d'un champ de formulaire classique et
     * la méthode retourne null.
     */
    private static String getNomFichier( Part part ) {
        /* Boucle sur chacun des paramètres de l'en-tête "content-disposition". */
        for ( String contentDisposition : part.getHeader( "content-disposition" ).split( ";" ) ) {
            /* Recherche de l'éventuelle présence du paramètre "filename". */
            if ( contentDisposition.trim().startsWith( "filename" ) ) {
                /*
                 * Si "filename" est présent, alors renvoi de sa valeur,
                 * c'est-à-dire du nom de fichier sans guillemets.
                 */
                return contentDisposition.substring( contentDisposition.indexOf( '=' ) + 1 ).trim().replace( "\"", "" );
            }
        }
        /* Et pour terminer, si rien n'a été trouvé... */
        return null;
    }

    /*
     * Méthode utilitaire qui a pour but d'écrire le fichier passé en paramètre
     * sur le disque, dans le répertoire donné et avec le nom donné.
     */
    private void ecrireFichier( InputStream contenu, String nomFichier, String chemin ) throws Exception {
        /* Prépare les flux. */
        BufferedInputStream entree = null;
        BufferedOutputStream sortie = null;
        try {
            /* Ouvre les flux. */
            entree = new BufferedInputStream( contenu, TAILLE_TAMPON );
            sortie = new BufferedOutputStream( new FileOutputStream( new File( chemin + nomFichier ) ),
                    TAILLE_TAMPON );

            /*
             * Lit le fichier reçu et écrit son contenu dans un fichier sur le
             * disque.
             */
            byte[] tampon = new byte[TAILLE_TAMPON];
            int longueur = 0;
            while ( ( longueur = entree.read( tampon ) ) > 0 ) {
                sortie.write( tampon, 0, longueur );
            }
        } finally {
            try {
                sortie.close();
            } catch ( IOException ignore ) {
            }
            try {
                entree.close();
            } catch ( IOException ignore ) {
            }
        }
    }
}

Sans surprise, dans ce code vous retrouvez bien :

  • les méthodes utilitaires ecrireFichier() et getNomFichier(), que nous avions développées dans notre servlet ;

  • l'analyse des éléments de type Part que nous avions mis en place là encore dans notre servlet, pour retrouver le champ contenant le fichier ;

  • l'architecture que nous avions mise en place dans nos anciens objets métiers dans les systèmes d'inscription et de connexion. Notamment la Maperreurs, la chaîne resultat, les méthodes getValeurChamp() et setErreur(), ainsi que la grosse méthode centrale ici nommée enregistrerFichier(), qui correspond à la méthode appelée depuis la servlet pour effectuer les traitements.

Comme vous pouvez le constater, la seule différence notoire est le nombre de blocs try / catch qui interviennent, et le nombre de vérifications de la présence d'erreurs. À propos, je ne me suis pas amusé à vérifier trois fois de suite - aux lignes 109, 128 et 138 - si des erreurs avaient eu lieu au cours du processus ou non. C'est simplement afin d'éviter de continuer inutilement le processus de validation si des problèmes surviennent lors des traitements précédents, et également afin de pouvoir renvoyer un message d'erreur précis à l'utilisateur.

Enfin, vous remarquerez pour finir que j'ai modifié légèrement la méthode utilitaire ecrireFichier(), et que je lui passe désormais le contenu de type InputStream renvoyé par la méthode part.getInputStream(), et non plus directement l'élément Part. En procédant ainsi je peux m'assurer, en amont de la demande d'écriture sur le disque, si le contenu existe et est bien manipulable par notre méthode utilitaire.

Reprise de la servlet

C'est ici un petit travail de simplification, nous devons nettoyer le code de notre servlet pour qu'elle remplisse uniquement un rôle d'aiguilleur :

package com.sdzee.servlets;

import java.io.IOException;

import javax.servlet.ServletException;
import javax.servlet.http.HttpServlet;
import javax.servlet.http.HttpServletRequest;
import javax.servlet.http.HttpServletResponse;

import com.sdzee.beans.Fichier;
import com.sdzee.forms.UploadForm;

public class Upload extends HttpServlet {
    public static final String CHEMIN      = "chemin";

    public static final String ATT_FICHIER = "fichier";
    public static final String ATT_FORM    = "form";

    public static final String VUE         = "/WEB-INF/upload.jsp";

    public void doGet( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException {
        /* Affichage de la page d'upload */
        this.getServletContext().getRequestDispatcher( VUE ).forward( request, response );
    }

    public void doPost( HttpServletRequest request, HttpServletResponse response ) throws ServletException, IOException {
        /*
         * Lecture du paramètre 'chemin' passé à la servlet via la déclaration
         * dans le web.xml
         */
        String chemin = this.getServletConfig().getInitParameter( CHEMIN );

        /* Préparation de l'objet formulaire */
        UploadForm form = new UploadForm();

        /* Traitement de la requête et récupération du bean en résultant */
        Fichier fichier = form.enregistrerFichier( request, chemin );

        /* Stockage du formulaire et du bean dans l'objet request */
        request.setAttribute( ATT_FORM, form );
        request.setAttribute( ATT_FICHIER, fichier );

        this.getServletContext().getRequestDispatcher( VUE ).forward( request, response );
    }

}

L'unique différence avec les anciennes servlets d'inscription et de connexion se situe dans l'appel à la méthode centrale de l'objet métier. Cette fois, nous devons lui passer un argument supplémentaire en plus de l'objet request : le chemin physique de stockage des fichiers sur le disque local, que nous récupérons - souvenez-vous - via le paramètre d’initialisation défini dans le bloc <init-param> de la déclaration de la servlet.

Adaptation de la page JSP aux nouvelles informations transmises

Pour terminer, il faut modifier légèrement le formulaire pour qu'il affiche les erreurs que nous gérons dorénavant grâce à notre objet métier. Vous connaissez le principe, cela reprend là encore les mêmes concepts que ceux que nous avions mis en place dans nos systèmes d'inscription et de connexion :

<%@ page pageEncoding="UTF-8" %>
<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/core" prefix="c" %>
<!DOCTYPE html>
<html>
    <head>
        <meta charset="utf-8" />
        <title>Envoi de fichier</title>
        <link type="text/css" rel="stylesheet" href="<c:url value="/inc/form.css"/>" />
    </head>
    <body>
        <form action="<c:url value="/upload" />" method="post" enctype="multipart/form-data">
            <fieldset>
                <legend>Envoi de fichier</legend>

                <label for="description">Description du fichier</label>
                <input type="text" id="description" name="description" value="<c:out value="${fichier.description}"/>" />
                <span class="erreur">${form.erreurs['description']}</span>
                <br />
                

                <label for="fichier">Emplacement du fichier <span class="requis">*</span></label>
                <input type="file" id="fichier" name="fichier" value="<c:out value="${fichier.nom}"/>" />
                <span class="erreur">${form.erreurs['fichier']}</span>
                <br />
                
                <input type="submit" value="Envoyer" class="sansLabel" />
                <br />
                
                <p class="${empty form.erreurs ? 'succes' : 'erreur'}">${form.resultat}</p>        
            </fieldset>
        </form>
    </body>
</html>

Comportement de la solution finale

Vous pouvez maintenant tester votre formulaire sous toutes ses coutures : envoyez des champs vides ou mal renseignés, n'envoyez qu'un champ sur deux, envoyez un fichier trop gros, configurez votre servlet pour qu'elle enregistre les fichiers dans un dossier qui n'existe pas sur votre disque, etc.

Dans le désordre, voici aux figures suivantes un aperçu de quelques rendus que vous devriez obtenir dans différents cas d'échecs.

Envoi sans description ni fichier
Envoi sans description ni fichier
Envoi d'un fichier trop lourd
Envoi d'un fichier trop lourd
Envoi avec une description trop courte et pas de fichier
Envoi avec une description trop courte et pas de fichier
  • Pour envoyer un fichier depuis un formulaire, il faut utiliser une requête de type multipart via <form ... enctype="multipart/form-data">.

  • Pour récupérer les données d'une telle requête depuis le serveur, l'API Servlet 3.0 fournit la méthode request.getParts().

  • Pour rendre disponible cette méthode dans une servlet, il faut compléter sa déclaration dans le fichier web.xml avec une section <multipart-config>.

  • Pour vérifier si une Part contient un fichier, il faut vérifier son type en analysant son en-tête Content-Disposition.

  • Pour écrire le contenu d'un tel fichier sur le serveur, il suffit ensuite de récupérer le flux via la méthode part.getInputStream() et de le manipuler comme on manipulerait un fichier local.

  • Lors de la sauvegarde de fichiers sur un serveur, il faut penser aux contraintes imposées par le web : noms de fichiers identiques, contenus de fichiers identiques, faux fichiers, etc.

Example of certificate of achievement
Example of certificate of achievement