Apprenez à programmer en VB .NET

Apprenez à programmer en VB .NET

Mis à jour le lundi 24 juin 2013

Bon, maintenant que vous avez les outils nécessaires pour concevoir et créer votre base de données, on va commencer par la remplir ! Pour communiquer entre le programme et la base de données, nous allons mettre en place un fil rouge dans la continuité des premiers chapitres. Nous allons donc créer une base de données référençant une bibliothèque musicale et un programme permettant de lire ces informations, d'en ajouter, de les modifier…

Création de notre base de données (BDD)

Je suppose à partir de cet instant que vous avez Microsoft SQL Server Management Studio de lancé et que vous êtes connectés à votre serveur local (authentification réussie). Si ce n'est pas le cas, les forums sont là pour que vous puissiez poser vos questions et résoudre vos problèmes.

Normalement la fenêtre Object Explorer doit être sur la partie gauche de l'écran. C'est à partir de là que nous allons commencer.

Effectuez un clic droit sur le dossier Databases, puis sélectionnez New Database. Une nouvelle fenêtre est apparue, elle va nous permettre de créer notre BDD. Comme à la figure suivante, entrez simplement le nom souhaité pour votre base de données dans le champ Database name. Pour ma part, cette base s’appellera « SDZ ».

Donnez un nom à votre base de données
Donnez un nom à votre base de données

Vous devriez maintenant la voir en agrandissant le dossier Databases, comme à la figure suivante.

La base de données est bien là !
La base de données est bien là !

Voilà, votre première base de données est créée ! Allons tout de suite la remplir avec de jolies données !

La création de la table

L'analyse

Nous allons donc créer une table pour y insérer des données ! En utilisant le gestionnaire de base de données, nous allons pouvoir utiliser l'interface qui nous est fournie pour créer manuellement nos tables (un peu comme Microsoft Access).

Commençons tout de suite avec la création de notre première table !

Agrandissez votre BDD dans l'Object Explorer et effectuez un clic droit sur Tables, puis New table.

L'interface de SQL Server se remplit, vous vous retrouvez avec deux nouvelles fenêtres. Celle du centre, la plus importante, contient les champs à créer dans la table. En dessous de celle-ci s'afficheront les propriétés des différentes colonnes (nous allons essentiellement utiliser cette partie). La seconde fenêtre, à droite, contient les propriétés de la table actuelle.

Commençons par spécifier le nom de notre table. C'est une bibliothèque musicale que nous voulons. Commençons donc par la table Musiques.
Pour nommer votre table, remplacez le Table_1 de la fenêtre de droite par Musiques.

Nous sommes prêts pour créer nos champs. Vous vous souvenez du tableau schématisant une base de données, et que je vous ai montré au début du chapitre ?

Numero

Artiste

Titre

Album

1

Guns N' Roses

Don't Cry

Greatest Hits

2

Metallica

Nothing Else Matters

Metallica

3

Saez

Jeune et Con

Jours étranges

4

Noir Désir

Un jour en France

666.667 Club

Nous allons nous en inspirer.

Je suggère donc de créer notre table avec cinq champs :

  • L'ID. Correspond au numéro de la musique. Cependant, dans les bases de données, il est préférable d'avoir un identifiant de ligne unique (que l'on va incrémenter automatiquement de 1 à chaque nouvelle ligne et que nous ne pourrons pas modifier). C'est pour cela que ce champ s'appelle ID.

  • L'artiste. Champ que nous allons donc nommer Artiste.

  • Le titre, que nous allons appeler Titre.

  • L'album, avec le champ Album.

  • Et finalement le classement de la musique : Classement.

Il faut désormais réfléchir à ce que nous allons insérer dans chacun de ces champs. Ainsi, les champs Artiste, Titre et Album devront accepter les chaînes de caractères.
ID et Classement, quant à eux, doivent accepter des nombres.
Nous nous fixons comme règle qu'une musique doit forcément avoir un titre et un artiste, mais l'album et le classement ne sont pas nécessaires.

De plus nous avons dit que ID doit être en incrément automatique.

Avec toutes ces informations nous pouvons remplir notre table avec ces champs.

La création

Pour créer un champ, entrez son nom dans Column name (dans la fenêtre au centre), son type de données et si on lui autorise les NULL.

ID

On commence par l'ID. Le champ se nomme ID, son type est int et on ne lui autorise pas les NULL.
De plus, pour activer l'incrément automatique, rendez-vous dans la fenêtre du bas.

Recherchez la ligne Identity specification, puis modifiez-la en Yes, comme à la figure suivante.

Modification d'une ligne
Modification d'une ligne

L'incrémentation automatique s'est mise d'elle-même, vous n'avez plus rien à faire, passons au champ suivant.

Titre

Idem, avec comme nom Titre.

Artiste

Dans une ligne qui est apparue, entrez le nom du champ : Artiste.
Concernant son type, il n'existe pas de type String. Le type varchar(50) spécifie que c'est une chaîne de caractères, longue de 50 caractères maximum. Nous pouvons modifier cette valeur, spécifiez « 255 » à la place de « 50 ». Vous voici donc avec un champ acceptant 255 caractères maximum.
On a dit que l'artiste ne pouvait pas être nul (ha ha ! la blague ! :-° ), donc il ne faut pas cocher la case Allows Nulls.

Album

Créez le champ Album de la même manière en prenant soin de cocher la case pour autoriser les NULL, comme convenu.

Classement

Un champ Classement avec cette fois des données numériques (donc un int).

Voilà tous nos champs de créés. On peut sauvegarder notre table. :) Notre table est terminée, vous pouvez la voir dans le dossier Tables de notre BDD.

Le remplissage de données

Nous avons trois moyens d'ajouter des données dans notre base de données.

  • Le langage SQL (vu précédemment) ;

  • Le code Visual Basic ;

  • L'interface de SQL Server.

Évidemment, chacun a ses préférences en fonction de ses connaissances et de son niveau.

Via des requêtes SQL

L'utilisation de requêtes SQL peut nous permettre de créer notre base de données et de la remplir.

Pour utiliser ces requêtes nous allons devoir les soumettre à notre base de données qui va les exécuter.

Je vais vous donner les requêtes qui peuvent être utiles, et vous dire comment les utiliser.

  • Insertion :
    Si je souhaite ajouter une musique par exemple : Insert into Musiques(Titre, Artiste) values ('Hotel California', 'Eagles').

  • Modification :
    Pour ajouter un classement à une musique : UPDATE Musiques SET Classement=7 WHERE Titre='Hotel California' AND Artiste='Eagles'.

  • Affichage :
    Pour afficher la table sous forme de tableau : SELECT * FROM Musiques.

Ces exemples de commandes SQL sont là à titre informatif, consultez un tuto sur le SQL pour plus de détails.

Pour exécuter une requête, effectuez un clic droit sur la base SDZ, puis New query. Entrez votre requête SQL dans le panel central, puis cliquez sur Execute dans la barre de menu. Vous devriez obtenir quelque chose de similaire à la figure suivante.

La requête a été exécutée
La requête a été exécutée
Via le code VB .NET

Il est possible de remplir une base à partir d'un programme VB .NET, cette partie est là pour ça, donc notre préambule ne se fera pas ici de cette manière.

Cependant, à la fin cette partie du tutoriel vous devriez être capables de concevoir un programme qui effectuera les opérations de création et de remplissage.

Via l'interface SQL Server

Voilà la méthode que nous allons utiliser pour le moment.

Commençons par ouvrir notre table Musiques en effectuant un clic droit dessus, puis Edit Top 200 rows.

Vous voici avec un tableau que vous allez pouvoir remplir avec vos données. Je vais donc le remplir avec les données d'exemple.

Voici à la figure suivante ma table remplie avec quelques valeurs ; j'ai entré une note et je n'ai pas rempli tous les albums pour avoir différents cas de figure.

J'ai ajouté des valeurs dans la table
J'ai ajouté des valeurs dans la table

Vous pouvez évidemment ajouter autant de valeurs que vous voulez !

  • La création d'une base de données avec une structure complexe requiert une étude préalable.

  • Le remplissage de données s'effectue soit manuellement, soit via programmation.

Exemple de certificat de réussite
Exemple de certificat de réussite