Partage

{{ Illégal }} [Dofus] Ancestra remake

Le 14 août 2010 à 21:33:29

Bonjour,

Je me présente je m'appel David je suis nouveau sur se forum et j'aurais besoin d'aide pour le debug de mon serveur privé.
Je suis passer sous Ancestra remake mais il y a pas mal de bug, je sais que je dois modifier le core mais je ne sais pas comment quelqu'un pourait m'expliquer ou m'orienter vers un tuto ?
Publicité
Le 14 août 2010 à 21:33:29
Le 14 août 2010 à 21:33:29

Le message qui suit est une réponse automatique activée par un modérateur.
Les réponses automatiques permettent d'éviter aux modérateurs d'avoir à répéter de nombreuses fois la même chose, et donc de leur faire gagner beaucoup de temps.
Nous sommes néanmoins ouverts et si vous avez une question ou une remarque, n'hésitez pas à contacter le modérateur en question par MP.


Sujet illégal détecté


Bonjour,

Le Site du Zér0 refuse totalement ce qui est illégal. Le sujet a été fermé et tout ce qui peut être considéré comme illégal a été supprimé.

Citation : Règlement

Les sujets à caractère illégal sont interdits et seront supprimés. Ces sujets incluent, sans s'y limiter, la pornographie, le racisme, le piratage informatique sous toutes ses formes, ou encore la diffamation. Les modérateurs du site se réservent le droit de supprimer tout message qu'ils jugent illégal.



Les personnes responsables ont été sanctionnées.
Attention : au bout de plusieurs avertissements, le conseil des modérateurs peut se réunir et décider de bannir les personnes en question. Bien sûr, cela n'arrive qu'aux récidivistes, nous laissons toujours une première chance.



Merci de votre compréhension :)
Les modérateurs.
« Le vieux fascisme si actuel et puissant qu'il soit dans beaucoup de pays, n'est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d'autres fascismes. Tout un néofascisme s'installe par rapport auquel l'ancien fascisme fait figure de folklore (...). Au lieu d'être une politique et une économie de guerre, le néofascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d'une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de micro-fascistes, chargés d'étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma. » Gilles Deleuze, février 1977.